Partagez | .
 

 ✰ (robbie) kiss the flame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: ✰ (robbie) kiss the flame   Dim 31 Mai - 12:48



AVATAR + jamie dornan - CRÉDIT + dornangasm@tumblr

   robbie mortcombe
❝ holy mother of fuck ❞

   
✣ NOM : même si père est mort quelques mois seulement après ma naissance, et même si ma mère s'est remariée plus tard, je n'ai jamais changé de nom de famille et ai conservé mon patronyme : mortcombe. je n'en ai pas changé non plus après mon mariage. ✣ PRÉNOM : on m'a baptisé robbie en souvenir du père de ma mère, un soldat mort sur les champs de bataille du vietnam, et en second prénom, je me suis vu attribuer celui de mon père : saul, que je n'utilise jamais vraiment. je ne suis même pas certain qu'il est écrit sur mes pièces d'identité. ✣ ÂGE : depuis le mois de mars dernier, je suis âgé de trente-trois ans. passé la trentaine, je me sens plus à l'aise dans qui je suis, dans mon corps. ✣ LIEU DE NAISSANCE : je suis venu au monde au plein milieu de nulle part, dans un hopital sans intérêt du pays de galles, dans lequel on soignait les vieux, les femmes enceintes et les animaux. il a probablement disparu depuis, détruit par le manque d'entretien, le temps qui passe ou l'ennui. ✣ MÉTIER/OCCUPATION : après avoir obtenu une licence en arts et médias à l'université de belfast, je me suis installé à londres, mecque de la production cinématique et télévisuelle en grande-bretagne. j'ai vivoté de studios en chaines télé sans réellement y trouver ma place, avant de partir à paris pour quelques mois. durant ce séjour, j'ai servi de bonne à tout faire dans une boite de production de films pornographiques basée dans la banlieue parisienne, avant de rentrer à londres avec une image claire de ce que je voulais faire de ma vie. j'ai emprunté un peu (beaucoup) d'argent et j'ai monté ma boite de production en association avec quelques partenaires. je suis donc producteur pour la télévision comme pour le cinéma, versant autant dans les petits films d'auteur que dans la télé-réalité la plus trash et débile. il faut bien manger. ✣ SITUATION AMOUREUSE : je ne le crie pas sur tous les toits, même si l'alliance en or blanc que je porte à la main gauche me trahit, mais je suis marié à nico depuis environ cinq ans. nous nous sommes rencontrés lorsque j'étais encore un jeune actif sans le sou, juste avant que je parte pour paris, et nous ne nous sommes plus quittés depuis. en vérité, la situation est plus compliquée que ça, je suis aussi infidèle que louis xv, ce qui ne m'inspire en général pas le moindre remords. ✣ ORIENTATION SEXUELLE : ça a le don d'énerver les filles, mais je suis homosexuel comme le chant des oiseaux, et d'après mon expérience, ça a peu de chances de changer un jour. il ne faut jamais dire jamais, mais je n'ai pas l'intention d'infléchir ma politique en la matière. ✣ CARACTÈRE : perpétuellement en érection, je suis un véritable obsédé, je ne pense qu'avec mon entrejambe. + grand manipulateur, j'aime les intrigues, les drames et les histoires à tiroirs. je sais que ça me retombera dessus un jour, mais je m'en contrefiche. + je lis, je vais au cinéma, j'écoute la radio et beaucoup de musique, je m'y connais en mode et en danse... en un mot comme en cent, je suis cultivé, j'aime découvrir de nouveaux domaines et je m'intéresse à de nombreux aspects de la vie culturelle d'ajourd'hui et d'hier. + fauteur de troubles, je mets mon grain de sel dans les histoires des autres par pur amusement, ou si je peux y trouver un quelconque avantage. heureusement, painswick est le lieu idéal pour ce genre de choses. + enfant un peu capricieux, j'ai toujours conservé ce côté caractériel et impétueux jusqu'à l'âge adulte. je me mets facilement en colère, même si j'ai appris à voiler mon agacement avec l'âge et l'expérience. + malgré mes aspects négatifs, je suis quelqu'un d'amusant, jamais à court de plaisanteries et de répartie. c'est un talent, ça ne s'apprend pas, et je n'en suis pas avare. ✣ GROUPE : the out-of-towners ✣ AVATAR : jamie dornan.

who you are
Bien que j’aie étudié les arts et médias à l’université, le dessin est ma véritable passion. Je possède tout l’équipement nécessaire à l’artiste amateur : carnets de sketches, papier, crayons de couleurs, règles et manuels de dessin… Je dessine de tout : des paysages et des natures mortes (j’évite, ça m’ennuie), des comic-books, des sketches anatomiques, des croquis de mode ou d’animaux. Je n’en fais pas un métier et me contente d’accrocher mes amateurismes dans le bureau de ma maison à Painswick. Mon sujet favori ? Mon mari. Sans ses vêtements. + La famille de Nico possède une ancienne ferme à quelques minutes à pied de Painswick, et lorsque nous nous sommes mariés, ça nous a semblé être l’endroit idéal pour nous installer. Nous sommes suffisamment près de la gare pour nous rendre à Londres pour le travail, et en même temps, nous sommes bien trop éloignés de la capitale pour que la vie ici devienne un jour trop chère. Et l’éloignement de Londres nous fait du bien à tous les deux, nous permet de nous reposer, de respirer de l’air frais, et d’éviter de croiser des connaissances que ni Nico ni moi n’avons envie de voir. + J’adore regarder la télévision. Ca ne surprendra personne, étant donné mon métier, mais le téléviseur de mon salon est allumé en permanence, surtout si je suis tout seul chez moi. Je ne prête pas forcément grande importance à ce qui se déroule sur l’écran, mais c’est une habitude que j’ai prise il y a longtemps et dont je ne me suis jamais trop débarrassé. Il est rare que je tombe sur des programmes qui me plaisent réellement, et je préfère en général me faire ma propre programmation sur internet, mais la télévision reste une alliée en toutes circonstances. + Outre le dessin et la télévision, une autre de mes passions est la magie. Je me fiche que ça puisse être ringard ou démodé, mais j’adore ça. Tout petit, mes parents m’emmenaient souvent voir des spectacles de magiciens, et c’est devenu une tradition familiale, notamment lors des fêtes de fin d’années. Plus tard, à leur surprise, je me suis mis à leur réclamer qu’ils continuent de m’y emmener. Enfant, je possédais un kit de magie, dont je ne me suis débarrassé que pour en acheter un plus évolué et plus avancé lorsque j’ai été en âge de comprendre un peu mieux ce que je faisais. + Adolescent troublé, j’en ai fait voir de toutes les couleurs à mes parents, qui ont fini par perdre patience et m’ont envoyé dans un pensionnat pour garçons du sud de l’Angleterre. Je leur en veux encore aujourd’hui et nos relations sont restées froides à ce jour. Ils me rendent rarement visite, et vice versa, et nous nous voyons uniquement lors d’occasions spéciales. Je considère la famille de Nico comme mienne, et ai remplacé mes parents par les siens. + Je suis accro à Twitter. Installé sur Iphone, en raccourci sur mon navigateur internet, j’y passe le plus clair de mon temps. C’est à la fois un outil de travail indispensable puisqu’il me permet de faire la promotion de mes projets, mais aussi un espace de divertissement et de conversation qui m’occupe et me relaxe. + Ouvertement homosexuel, je n’ai jamais eu de problème avec ma sexualité, même lorsque j’étais adolescent, ce qui m’a bien entendu causé quelques problèmes au lycée. Ca ne m’a jamais arrêté ; assez sportif, je me suis assuré de pouvoir me défendre contre les imbéciles qui osaient s’attaquer à moi en pensant que je serais faible et incapable de me mesurer à eux.

   making history
la partie la plus rébarbative de toutes les fiches, mais pourtant bien nécessaire : l'histoire. vous pouvez rédigez cette partie de la façon que vous voulez, anecdotes, journal intime, récit... etc. nous demandons un minimum de vingt lignes.


   
informations sur le joueur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   Dim 31 Mai - 12:49


(to manchester) Deux silhouettes passent à côté de moi dans le train et s’assoient sur les sièges derrière le mien, balancent quelques coups de pied dans mon siège en s’asseyant et remuent tout le wagon juste pour qu’on les remarque. Craignant qu’ils ne puissent jeter un œil par dessus mon dossier, je verrouille mon téléphone portable et le range dans ma poche. Je suis contraint de remettre ma chasse à l’homme à plus tard. Je jette un œil à ma montre, réalise qu’il me reste encore une longue heure de train. Dehors, la nuit est déjà tombée sur la campagne du nord de l’Angleterre, et de lourds nuages noirs empêchent la lumière des étoiles de briller dans le ciel. Sinistre, je songe. D’immenses étendues désertes défilent à toute vitesse au passage du train – champs, prés, forêts, tous confus et flous, sombres, bleu nuit, noirs, marron foncé. Parfois, la lumière fluorescente d’un lampadaire interrompt la monotonie indistincte de ces paysages ruraux, mais ce n’est jamais suffisant pour faire avancer le temps plus rapidement. Soupir. Iphone. Écouteurs. Je m’enfonce dans l’inconfort de mon siège et dans les accents lyriques de la musique de Kate Bush, oubliant mon ennui et le long trajet qui m’a conduit de ma maison de Painswick jusqu’aux climats humides et pollués de Manchester, ville que je déteste par dessus tout. Je feins aussi d’ignorer l’érection qui déforme mon pantalon depuis que j’ai échangé quelques messages osés avec un interlocuteur découvert sur une application de rencontres, mais il faut que je pense à autre chose pour y parvenir : chatons, camps de concentration, la vieille dame d’à côté… Mon téléphone vibre dans ma poche, m’extirpant de mes pensées. Je l’attrape et jette un œil distrait sur l’écran, aperçoit le nom de mon interlocuteur peu farouche. Mes lèvres s’étirent en un sourire narquois, je savais qu’il ne tarderait pas à me contacter.
(in manchester) J’allume une clope, aspire une bouffée de tabac et tourne la tête en direction de mon partenaire du moment, un chirurgien d’origine pakistanaise à la peau couleur olive et à l’accent sérieux des universités d’élite anglaises. Il fronce les sourcils en regardant ma cigarette, désapprouve sans doute de me voir fumer. J’aurais pu lui demander si ça le dérangeait avant de l’allumer. « Désolé, dis-je, j’ai le droit de fumer ? » C’est trop tard de toute façon, mais il acquiesce d’un signe de tête, et je sens toute culpabilité me quitter. Je suis facile comme ça. La pièce se remplit rapidement d’une fumée fine et grisâtre et de nos bavardages insouciants, jusqu’à ce que, après un bref silence, il me pose la question qu’ils posent tous : pourquoi est-ce que tu as une alliance. Invariable, ma réponse est franche et directe : « Parce que je suis marié. » Je n’ai pas besoin de protéger mon identité à Manchester, Nico n’y mettra jamais les pieds, j’espère. Et je n’y reviendrai pratiquement jamais, tant que je peux l’éviter. Comme toujours dans cette situation, il écarquille les yeux avec stupeur, et sa bouche s’ouvre sous le coup de la surprise. Je devine qu’il tente de reprendre ses esprits, qu’il cherche dans les moindres recoins de son cerveau quelque chose qui lui indiquerait quelle est la meilleure manière de réagir à ma réponse, mais il s’en voit, il panique, perd pied. Je pose ma main sur sa jambe, pour le calmer. « On a un arrangement. » C’est un mensonge, mais ça les rassure tous. Les hommes ne pensent qu’avec leur morale et leur libido. Si on rassure leurs principes, ils se lâchent et oublient leurs réservent. Ils ne veulent pas chercher à savoir si c’est un mensonge ou un embellissement de la réalité, ils donnent aux mots tout leur pouvoir et leur vérité sans se poser de question. Il me sourit alors, visiblement rassuré. Bingo. Je ne dis rien et me penche vers lui pour l’embrasser quand mon téléphone se met à sonner, interrompant notre danse des langues. Je n’ai pas très envie de me détacher de lui, mais j’attends quelques coups de fil de grande importance. Je me détache de lui en grognant et fouille parmi les fringues éparpillées sur le sol de sa chambre à la recherche de mon portable, que je finis par trouver. Sur l’écran, les quatre lettres illuminent la chambre : Nico. Coup de panique pendant une ou deux secondes, puis je me ressaisis. Je verrouille mon portable, le mets sur vibreur et le balance de l’autre côté de la pièce. Il fait un bruit mou en tombant sur la moquette, mais je l’entends à peine, trop occupé à glisser ma main dans le boxer de mon hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   Lun 8 Juin - 21:13

Maaaw, Jamie, mon petit Bambi ilu

J'adore le "first class bitch" hihi Faudra qu'on se fasse une rencontre. Le vertueux Aristote doit essayer de le remettre sur la voie hero (et pas du tout dans son lit, mais non, quelle idée voyons)

Bon courage pour la suite de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   Mer 10 Juin - 17:08

Aw, je n'avais pas vu ton message bril wtf Avec plaisir pour le lien, même si je vois mal comment Robbie pourrait être "remis sur la bonne voie", il a déjà vendu son âme au diable tu sais mdr red
Revenir en haut Aller en bas
Violett Dashwood
~ ROSES IN THE RAIN
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 665
- AVATAR : Lily Collins
- CRÉDITS : tumblr + schyzophrenic
- ÂGE : 22 ans
- EMPLOI : Danseuse classique du Royal Ballet
- SECRETS : Danseuse classique cocaïnomane dépressive célèbre
- POINTS : 900
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   Mer 10 Juin - 19:18

AAAAAH tu écris tellement bien cry
Je te valide avec plaisir ! Et puis tu connais bien la maison :D

_ _ _ _ _ _ _ _ _
-IT MEANS I STILL LOVE YOU -
if this was us meeting for the first time, i'd do it all again. everything. the fucks, the fuck ups, everything.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   Mer 10 Juin - 19:22

Aw jotem Merci beaucoup viensla
Eh oui, je connais siffle rock
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: ✰ (robbie) kiss the flame   

Revenir en haut Aller en bas
 

✰ (robbie) kiss the flame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom / Honneur Flame D. Elric
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Flame On [Johnny Storm]
» présentation de kiss me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: le voisinage :: les habitants :: bienvenue chez vous-