Partagez | .
 

 Mother F.. ♣ Soren&Nina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Mother F.. ♣ Soren&Nina   Jeu 31 Oct - 20:51



Spoiler:
 

« You better work Bitch »

J’ouvre les yeux, et voilà la phrase qui tourne dans ma tête. Quand je bouge, j’essaie de ne pas faire de bruit ; j’ignore encore où est-ce que j’ai atterris, et mon premier réflexe est de chercher Soren. En tournant la tête, je découvre avec horreur le mec avec qui j’ai passé la nuit, et alors tout remonte en pleine tête. C’est vrai qu’il a payé pour m’avoir la nuit entière. Je me redresse, je cherche mon string que je ne tarde pas à trouver. Je l’enfile, met mon soutif, prends mon jean et mon haut, puis je les enfile tout en me dirigeant vers la porte de l’entrée. J’attrape mon sac à dos à la volée, et mon bonnet ; puis je file, sans même prendre la peine de dire au revoir. Zut ! Je lève ma tête au ciel en voyant que je n’avais pas pris mes chaussures. Je n’ai donc pas d’autre choix que de faire demi tour et de sonner à la porte. Le voyant qui ouvre la porte, je me faufile dans l’appartement, un faux sourire sur le visage. Je le sens derrière moi, qui me matte clairement les fesses, et je ne peux m’empêcher de me baisser un peu plus bas pour qu’il admire un peu plus. Ca me fait rire leur situation à tout ces hommes en manque de femme ; je suis plus puissante, c’est tant mieux. Je me redresse, et puis finalement, je décide de prendre mon temps et je lui demande s’il est possible de prendre une douche ; après avoir préciser SEULE, je me retrouve sous l’eau brûlante. J’ignore ce qu’il fait, et je m’en fou, donc je me lave, je lave mes cheveux, puis je ressors et j’enfile mes affaires, sans oublier cette fois ci mes chaussures. En sortant, je le vois qui m’attend. Je ne prends pas la peine de le remercier, et je sors. Cette fois-ci, définitivement.

« Keep it building higher and higher »


Il me tarde de rentrer. Dans ce taxi où l’odeur du tabac est énorme, je ne cesse de penser à quand je reverrais mon frère ; parce qu’après tout, c’est lui qui compte le plus à ce moment là. Je n’ai qu’une envie, c’est de le regarder avec mon petit air qui l’énerve, et de voir sa réaction. En plus, de savoir que je n’aurais pas à me prendre la tête avec mes parents n’est que parfait à ce moment là. Je me penche un peu pour regarder l’heure : il est 13h, donc l’heure où d’habitude on arrive à se caler pour manger. Je vais arriver un peu en retard, mais on s’en fou. Je me replace vers la fenêtre pour regarder le paysage défiler sous mes yeux. C’est définitivement pas ma tasse de thé : le tabac, la drogue .. Juste l’alcool qui, quand je sais que je vais passer la nuit avec quelqu’un, coule à flot. Ce soir, je ne bosse pas, j’ai des jours de repos, et c’est tant mieux : de plus, et mon patron le sait, d’ici quelques jours mes règles vont débarquer et donc je ne pourrais pas faire mon boulot. Quelle tristesse pour les hommes qui vont vouloir me revoir .. Un rictus mauvais, à en faire frémir plus d’un, se glisse sur mon visage tandis que la voiture se gare sur le bas côté. Je tend le billet, je sors, et claque la porte sur mon passage. En fixant l’immeuble, les pneus de la vieille Clio qui m’a ramené crisse sur le bitume, signe que je suis définitivement seule dans la rue. J’ouvre mon sac à dos, prends mes clés tout en avançant dans l’allée. Je monte les deux marches, passe le badge sur le détecteur, rentre dans le hall, et range mes clés pour mettre mon sac dans mon dos. L’odeur de la pisse et de la javel y est bien trop présent encore. Qui va dire à cette pauvre concierge que laver ne sert à rien ? Il y aura toujours ce SDF qui scouatera.. Enfin bon, c’est pas mon soucis : c’est elle qui aura des problèmes de dos hein.

« A little party never kill nobody »

Je suis dans l’ascenseur, et il me tarde vraiment de rentrer. Sentir son odeur, sentir sa peau contre la mienne effacera ces images de cette nuit. En plus il ne m’a pas autant fait de bien que ça celui là.. Petits pieds aussi, j’aurais du me méfier. Les portes s’ouvrent, je passe mon corps fin dans le couloir. Je marche, je cherche le 21, et quand je trouve, un grand sourire naît sur mon visage. Je prends la poignée, appuie dessus, et je pousse la porte de l’appartement. « Soren ? » Je claque la porte, je retire mes chaussures avec mes pieds, je balance mon bonnet et mon sac dans un coin de l’entrée et je débarque dans le salon. Je le vois devant la télé, en train de manger je ne sais trop quoi, et je m’appuie sur le mur, le fixant d’un air qui voulait tout dire. Pas de doute, je ne pourrais jamais vivre sans mon frère. Je souris, d’un rictus tout sauf bon, mais dont il n’avait pas peur. Je sais qu’il me maîtrise, que je pourrais tout faire pour lui, c’est pour ça que je me permet cette insolence à son égard. Et il le sait. C’est plus de l’amour entre nous, c’est plus que ça. C’est un truc bizarre, mais que j’aime. Et je l’aime. « Merci de m’avoir attendu, ça fait tellement plaisir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Mother F.. ♣ Soren&Nina   Jeu 7 Nov - 19:56


pourtant t'es beau comme une comète



et puis on m’a dit que la nuit tu cherchais à revendre ton âme au diable
pour qu’il te rende moins laid, plus fort, aimable et stable 

Un grognement sourd qui s'échappa d'entre ses lèvres, un mal de tête lui vrillant les tempes, l'esprit entier même tandis que maladroitement Soren ouvrait les paupières. Il cligna des yeux à plusieurs reprises, agressé par une luimère à laquelle il n'était plus accoutumée, se redressa, vacilla, s'étala de nouveau dans les draps. Un sourire pourtant se glissa sur ses lèvres lorsque son regard parcourut le corps immobile se trouvant à ses côtés, courbes parfaites s'abandonnant aux tissus blancs leur seyant si bien. Skamander s'arrêta quelques instants, dévorant du regard l'épiderme parfait auquel il avait goûté la nuit précédente, se remémorant quelques détails qui pourtant ne lui firent rien ressentir. Pas un frisson ni un battement de coeur, ni même de l'excitation. S'il se délectait du corps de la jeune femme le souvenir de sa nuit lui, le laissait indifférent, puisqu'elle était comme les autres. Qu'une de plus.
Se redressant après plusieurs minutes de contemplations il enfila un caleçon puis un jogging, se dirigea vers la salle de bain après avoir ouvert les volets dans le but que sa conquête se réveille. Le jeune homme se nettoya rapidement le visage, ébouriffant ses cheveux dans un état déjà plutôt déplorable et attrapa un gilet qu'il ne prit pas la peine de fermer. Regardant l'heure sur l'horloge de la salle de bains, Soren fronça les sourcils et retourna de suite dans la chambre, maugréant d'un ton peu aimable. « Faut que tu bouges de là, ma soeur va rentrer, j'ai pas envie qu'elle voit ça. » Rassemblant les affaires de la plantureuse créature il les lui donna non sans brutalité, impassible, ponctuant pourtant son geste d'une légère salutation avant de reprendre à son égard.  « Aller bouges de là ! » La jeune femme eut à peine le temps d'enfiler ses sous-vêtements que déjà lui la mettait à la porte, un sourire triomphant et terriblement insolent se glissant sur son visage infantile tandis que, lui promettant un futur glorieux et lui donnant un numéro de téléphone inventé de toutes pièces il claquait la porte derrière elle, soupirant profondément lorsqu'il eut achevé son entreprise.
Se dirigeant vers la cuisine Skamander se fit cuire des pâtes ; il savait pourtant plutôt bien cuisiner mais souhaitait faire au plus simple, les effluves d'alcool de sa dernière soirée lui remontant encore à l'esprit. Il alluma la télé, joua le temps de la cuisson à la ps3, revint égoutter les coquillettes lorsqu'elle furent cuites et s'en servit une assiette. Il devait attendre sa soeur, n'en fit rien pourtant, entendant son ventre gronder avec une signification particulière. Retournant dans le salon il s'assit dans le canapé, zappant et mangeant nonchalamment son repas, l'esprit encore embrumé. Pourtant lorsque la porte claqua, l se redressa quelque peu, de manière infime quand bien même cela soit plus fort que lui. Un sourire se glissa sur ses lèvres, irrépressible lorsqu'il reconnut la voix de sa soeur. Il l'observa du coin de l'oeil, insolemment plusieurs secondes puis finit par poser son assiette sur la table basse, se tournant vers la jeune femme avec ce rictus sarcastique qui toujours habillait son visage. « Fais pas chier mini-Skamander, j'avais faim et je t'ai déjà fait à manger, faut pas trop m'en demander tu sais. » Se redressant pourtant il s'approcha d'elle, glissa ses deux mains sur ses coudes et embrassa son front avant de se diriger vers la cuisine et de lui préparer une assiette avec du ketchup, puisqu'il savait qu'elle aimait ça. Lorsqu'il eut fini il retourna dans le salon, posa son assiette sur la table basse et s'installa de nouveau dans le canapé, ne prêtant plus attention à la jeune femme, ou tout du moins le feignant. « T'as fait quoi cette nuit ? » Ils ne faisaient rien le jour, préféraient la nuit. Comme les ombres qui dans l'obscurité toutes s'embrassaient, puisque la nuit tous les chats sont gris.
Revenir en haut Aller en bas
 

Mother F.. ♣ Soren&Nina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» NINA PETITE X FOX F - 2 ANS SPA ETANG BLEU VERDUN 55
» (Terminé)~ Bon, on y va [PV:Nina|Capture] ~
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: la kermesse :: #21 Soren E. Skamander et Nina Skamander-