Partagez | .
 

 We have to talk... ◊ Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 14:11



We have to talk...


« Monsieur Jefferson votre fille va être placé dans une famille d’accueil le temps de l’enquête. Pas plus de quelques jours. » « Vous n’avez pas le droit de lui faire ça. Elle a ses habitudes avec moi. » « Je ne fais pas cela par gaieté de cœur monsieur, mais je n’ai pas le choix… » Pas le choix. On a toujours le choix dans sa vie. J’ai envie d’hurler sur cette juge pour enfant, mais je préfère me taire. Du coin de l’œil, je remarque le sourire satisfait de Jamie. Elle a obtenue ce qu’elle voulait, on est en train de me retirer Grace. On va m’enlever ma famille et tout cela à cause d’elle. Le médecin, et pas Lily, a déjà attester que ma petite fille n’as jamais subi de mauvais traitement. Pour lui, elle vit dans un environnement sain et normal pour une enfant de son âge. Malgré tout, l’avocat de Jamie a insisté pour qu’une enquête soit menée. Alors pour ne pas fausser le jugement de certains, on est obligé de me prendre ma fille. Et attendant, je vais devoir prouver que j’élève ma fille seul depuis sa naissance. Que je la connais par cœur et que c’est Jamie qui est parti sans se retourner. J’ai déjà le médecin qui a accouché Jamie et quelques infirmières qui sont prêt à témoigner pour m’aider, mes parents également et Lisa. Je sais que je vais gagner. Mon avocat est confiant et je sais que la juge est de mon côté. Mais on m’enlever quand même mon bébé… Question de procédure. La famille d’accueil et lorsque la mère prends Grace dans ses bras cette dernière se met à pleurer en se tournant vers moi les bras tendus. Je sens mon cœur se briser. Si ça ce n’est pas la preuve qu’elle ne connaît que moi. La juge le note dans son cahier d’ailleurs. Je me dirige vers la femme qui tient ma princesse et lui tends le sac de Grace. « Elle déteste les carottes et il faut lui chanter une chanson le soir pour qu’elle s’endorme. Elle inonde tout quand elle prend son bain et la seule qui la calme quand elle pleure comme cela c’est des caresses dans le cou. » Je le fais et tout de suite bébé arrête de pleurer. Je sens que c’est moi qui vais me mettre à pleurer par contre. Je me penche vers Grace et l’embrasse tendrement. « Soit sage mon bébé. Papa il t’aime. » Impuissant je la regarde partir en pleurant. Je sens que je vais m’écrouler… L’avocat me parle mais je n’entends rien. On m’a pris mon bébé et Jamie en est heureuse…

Trois jours. Cela fait trois jours que je suis cloîtrer chez moi. Seul. Je passe mes journées assis sur le canapé, une peluche de ma fille dans les mains. J’attends que le téléphone sonne. Je n’ai pas le droit de contacter la famille d’accueil. Je ne peux même pas savoir comme va mon bébé. Mon monde s’est écrouler et j’ai l’impression de manquer d’air. Je suis en train de devenir dingue. L’affaire avance bien selon mon avocat, mais je m’en fiche. Tout ce qui compte c’est Grace. Elle est toute ma vie, je ne peux pas imaginer ma vie sans elle. Ce n’est pas possible… Je suis tellement perturbé, que je ne percute même pas que cela fait plus de deux semaines que je n’ai pas vu Lily et que je n’ai pas de ses nouvelles. Lisa l’as vu avec son ex copain et depuis je n’ose plus lui parler. Je ne veux pas déclencher de dispute, mais avec les évènements de ses derniers jours cela me démange de plus en plus. Tiens en pensant à Lily. Voilà qu’elle sonne chez moi. Je reste sans voix en la voyant sur le pas de la porte et pourtant je la laisse entrer. Il faut juste qu’elle ne comprenne pas ce qui se passe. Je n’ai pas envie d’en parler. Elle m’embrasse, mais je me recule. Le doudou de Grace toujours entre les doigts. « J’ai pas beaucoup de temps Lily. » dis-je presque froidement. Je n’ai pas envie de discuter, pas aujourd’hui. Je veux juste que l’on me laisse tranquille. Cela fait trois jours que je ne dors pas, que je ne mange pas, je dois ressembler à rien. Lily est là et pourtant je ne pense qu’à Grace. Merde mon bébé me manque… Je me mords la lèvre et croise le regard de la jeune femme avant de baisser les yeux. « Qu’est-ce que tu veux ? »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 14:44



We have to talk...


« Ecoute Peyton... Je n'ai rien contre toi mais s'il te plaît, ce n’est pas mon jour alors... » Elle s'excuse d'un hochement de tête et quitte mon cabinet pour retrouver le sien qui est juste à côté. Je pousse un long soupir avant de prendre mon visage entre mes mains. Je n'ai rien contre le fait de bosser avec la nouvelle petite amie de Peter, mais ce qui me gêne c'est de ne pas pouvoir lui dire ce que je sais; à savoir que Peter est encore amoureux de moi et qu'il ne sort avec Peyton juste pour me remplacer. Elle me fait de la peine en fin de compte. Elle ne se doute de rien, elle croit que Peter l'aime entièrement et que leur relation est fondée sur l'honnêteté. Alors que c'est loin d'être le cas. Peter l'apprécie mais pas à sa juste valeur et comme ce n'est pas mes affaires, j'ai décidé de ne rien dire à Peyton. J'ai mis les choses au clair avec mon ex petit ami, c'est le plus important non? On a longuement parlé, je lui ai clairement fait savoir que je ne pouvais pas oublier ce qu'il m'a fait dans le passé et que désormais, on ne pourra pas être un couple. Il n'aime pas le fait que je sois à nouveau avec quelqu'un mais il n'y changera rien. Enfin... Je ne sais même pas si je suis toujours en couple ou pas de toute manière... Cela fait deux semaines que nous sommes rentrés de Paris avec Nathaniel mais depuis, on ne s'est plus revus. J'ai retrouvé mon appartement et mes petites habitudes avec Springsteen mais il semblerait que nos emplois du temps ne coïncident plus avec Nate. Ce qui m'attriste beaucoup parce que j'ai l'impression qu'on est en train de s'éloigner de plus en plus. Je m'inquiète car ça fait trois jours que j'essaie de le joindre et qu'il ne répond pas au téléphone. Je sais qu'il était déçu de me voir retourner chez moi mais il doit y avoir autre chose. J'ai peut-être dit ou fait quelque chose qui ne lui a pas plu et au lieu de m'en parler, il s'est renfermé sur lui même, comme toujours. J'ai appris à vivre avec son caractère mais d'habitude ça lui passe au bout d'un moment. Là, c'est inquiétant et il me manque. Je m'étais habitué à vivre avec lui, à me réveiller à ses côtés et à me coucher dans ses bras avant de m'endormir. Ce matin... J'ai pris une décision. J'ai sorti le contrat de mon bail à loyer et j'ai écris une lettre à la locataire pour lui annoncer que je libérais cet appartement. Notre couple allait bien mieux quand on était ensembles et peut-être que Nathaniel me pardonnerait mes heures supplémentaires de ces deux dernières semaines s'il voyait que j'avais décidé de quitter mon petit appartement pour vivre avec lui. Je fais une photocopie de ma lettre de résiliation dans mon cabinet et met mon sac à main sur mon épaule. Je n'ai plus de patient pour le reste de la journée et il faut vraiment que je voie et pense à autre chose.

J'ai récupéré ma voiture et conduis donc directement chez Nathaniel. Mes doigts serrent forts mon volant tellement je suis nerveuse. J'ai un mauvais pressentiment... Lorsqu'il m'ouvre la porte, j'ai un choc. Nate est blanc comme un linge, il a des cernes violettes sous les yeux et il n'est pas rasé. Je fronce les sourcils et manque de m'étouffer en entendant à quel point son ton est froid. Même pas un « bonjour », Nate s’écarte de moi alors que j’allais l’embrasser. J’ai l’impression de recevoir un coup de couteau dans le ventre. Je retire mon gilet et pose mon sac à main sur le canapé. « Heu... Je serais rapide dans ce cas... » Même si c'était pas du tout ce que j'avais prévu. Je fouille dans mon sac pour trouver la photocopie mais quelque chose me choque tout d'un coup. La maison est silencieuse et il n'y a pas de jouets de Grace sur le canapé. Je me redresse et me retourne face à Nathaniel. « Qu'est-ce qu'il se passe ici? Où est Grace? »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 15:23



We have to talk...


Depuis trois jours, j’ai l’impression que ma vie tourne au ralentit. J’ai déjà été séparé de Grace pour quelques jours. Il y a deux semaines encore j’étais à Paris avec Lily et la petite n’était pas avec nous. Mais je savais qu’elle était chez ses grands-parents et qu’elle allait parfaitement bien. Je pouvais les appelés pour entendre ma princesse babiller dans le téléphone et je savais qu’elle serait pourrie gâtée. D’ailleurs elle l’a été. Mais cela se voyait qu’elle était heureuse de me retrouver quand on est venu la chercher avec Lily. Elle retrouvait enfin son papa. Et voilà que l’on me l’arrache, sans me demander mon avis. Je ne sais pas où elle est, je ne sais pas si elle dort bien, si elle mange, si elle joue. A force de me demander tout cela, je me rends dingue. Et surtout je me coupe du monde. Cela fait trois jours que je filtre mes appels. J’ai vu que Lily m’as téléphoné plusieurs fois, mais je ne réponds pas. On s’éloigne quelque peu tous les deux depuis notre retour. Ce n’est pas vraiment volontaire, elle a son travail et moi aussi. On s’appelait tout de même, mais depuis la décision du juge, je ne lui réponds plus. Je ne me vois pas lui annoncer la nouvelle. Et puis bon… Ma fierté prend le dessus dans cette histoire. J’ai besoin d’être seul pour ne pas flancher, parce que je n’ai pas le droit de flancher, pas maintenant en tout cas. Je veux attendre la décision de la justice. On m’a interdit d’approcher Jamie également et pourtant dieu sait que j’aimerais lui parler. Lui demander pourquoi elle fait tout cela. Pourquoi elle cherche à me faire du mal comme cela. On a eu une seule et unique discussion avec nos avocats et cela a failli se finir par un bain de sang. Depuis on ne sait plus jamais adresser la parole. J’ai l’impression qu’elle fait cela uniquement dans le but de me pourrir la vie à nouveau et c’est difficile à concevoir. A croire que dans le fond elle ne m’a jamais aimé. Parce que si elle m’avait aimé ne serait-ce qu’un peu, elle ne me ferait jamais cela. Alors pour ne pas faire de bêtise, je reste cloîtrer chez moi. Je ne cherche pas à voir Grace ou Jamie, je ne vais pas casser la gueule de l’ex copain de Lily. Je me renferme, c’est tout.

En parlant de Lily, après deux semaines sans la voir, voilà qu’elle est là sur le pas de la porte. Je suis surpris de la voir, mais elle semble encore plus surprise que moi. En même temps, je dois avoir une sale tête. Je voudrais lui parler de tout cela, mais je n’y arrive pas. Alors je lui demande de faire vite tout en lui demandant ce qu’elle est venue faire ici. Je vois le corps de Lily se tendre. Pourtant elle pose ses affaires sur le canapé. Visiblement elle aurait quelque chose à m’annoncer. Ce n’est pas vraiment le moment pour cela, mais je ne trouve pas la force de la mettre dehors. Lily fouille dans son sac et s’arrête d’un seul coup pour me demander où est Grace. Alors elle a remarqué. En même temps, elle a vécue ici. Il y a toujours des jouets par terre quand Grace est là. Je ne range que le soir et encore parfois elle sort son bordel pendant des jours avant que je range tout. « Elle… » Je me mords la lèvre pour ne pas fondre en pleurs. Je ne vais pas arriver à lui cacher la vérité bien longtemps. « Elle est chez mes parents. » Je tourne le dos à Lily l’espace d’un instant et passe une main sur mon visage. Il ne faut pas que je craque. Pourtant j’ai beau essayer de ravaler mes larmes, c’est de plus en plus dur. Je serre nerveusement le doudou de ma fille dans ma main et me tourne pour faire face à Lily qui me lance un regard interrogateur. Elle ne me croit pas, je le sais. Elle commence à me connaître à force. Je serre la mâchoire et cherche à faire diversion, mais cela ne sert à rien. « Elle est dans une famille d’accueil… » Dire cette phrase à voix haute me brise le cœur. Comme pour me protéger je croise mes bras sur mon torse. Il ne faut pas que je craque…

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 15:42



We have to talk...


C’est vraiment une décision importante pour moi. Quitter définitivement mon appartement me demande beaucoup d’effort et de réflexion mais depuis que j’ai quitté la maison de Nathaniel, rien ne va entre nous. On ne s’engueule pas non, on n’est pas en désaccord sur quoi que ce soit… On ne se voit tout simplement plus. Et il me manque. Je suis prête à quitter mon petit confort pour venir chez Nathaniel comme il me l’a si souvent demandé. Il m’a fait comprendre par des messages subliminaux qu’il manquait la présence d’une femme dans la maison… Et j’avoue que même Grace me manque. Je l’adore cette petite et je m’étais habituée à m’occuper d’elle. Ce n’est pas la même chose lorsque je travaille. Les enfants que je vois au cabinet ne sont pas les miens et ils sont souvent grincheux parce qu’ils n’aiment pas spécialement voir un pédiatre. Grace est toujours en train de sourire et on s’amuse toujours beaucoup toutes les deux quand c’est l’heure du bain. J’ai hâte de voir sa petite bouille tous les jours désormais. Mais quand je vois la tête de Nathaniel et surtout sur quel ton il m’accueil, je commence à me demander si c’était une bonne idée… Je tombe peut-être simplement mal, il a peut-être eu un souci au boulot ou je ne sais pas… J’en sais rien vu qu’on ne s’est pas parlés depuis trois jours. Je voyais sa voiture devant la maison mais rien de plus et je n’osais pas venir toquer. Je commence à me dire que j’aurais peut-être dû m’abstenir. Visiblement, Nate est tout sauf heureux de me voir après deux semaines sans un baiser, sans un câlin… Mais c’est lorsque je me mets à fouiller dans mon sac à main que je comprends qu’il y a quelque chose qui cloche. C’est qu’à ce moment là que je me rends compte que le jeune papa tient fermement la peluche de sa fille entre ses doigts. Mais il n’y a pas une seule trace de Grace dans cette maison. Inquiète, je demande des explications et celle qu’il me donne ne me convient pas du tout. Il me ment et même si notre relation est plus ou moins récente, je devine toujours quand Nathaniel me ment. Mon cœur se serre. Il est arrivé quelque chose à Grace. C’est sûr et certain, il ne serait pas dans cet état autrement. Je m’approche de lui, insistant du regard pour qu’il me dise la vérité. Je m’apprête à fouiller dans ses affaires lorsque finalement il m’avoue que la petite est dans une famille d’accueil. Mon cœur tombe dans mes chevilles. Nate me tourne le dos et quand il me regarde à nouveau, je le vois au bord des larmes. « … en quoi ? » J’écarquille mes yeux et m’approche encore de Nathaniel, je lève mes mains vers son visage pour qu’il me regarde. « Pourquoi elle est en famille d’accueil Nate ? » Et surtout… Pourquoi ne suis-je pas au courant ? En temps normal, si un patient perd un parent et qu’il change de tuteur, le pédiatre est mis au courant. Son silence veut tout dire. Jamie… Il n’a même pas besoin de dire son prénom que je comprends immédiatement. Il n’y a pas d’autres raisons. Nate est un papa exemplaire, Grace est une petite fille heureuse. La seule raison qui l’amènerait à être en famille d’accueil c’est à cause de sa mère biologique. Nathaniel m’avait dit qu’elle est de retour en ville mais je ne pensais pas qu’elle allait attaquer aussi fort. Alors que j’essaie de retrouver mon souffle, mon cerveau remet petit à petit les pièces du puzzle au bon endroit. Je ne suis pas au courant de tout ça, ça veut dire que c’est un autre pédiatre qui s’est occupé de Grace. Je ne sais pas si c’est le choix de Nate, mais si c’est le cas, je risque de très mal le prendre. Je connais Grace depuis sa naissance et avec mon aide, il aurait peut-être pu éviter qu’elle finisse en famille d’accueil. Je lâche le visage du jeune homme, laissant mes bras retomber le long de mon corps. Je secoue négativement la tête. « J’y crois pas… » Je m’éloigne un peu du jeune papa, croisant les bras sur ma poitrine, choquée. « Et tu m’as pas appelé ?! Tu comptais me le dire quand Nathaniel ?! »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 17:00



We have to talk...


Lily entre dans la maison et déjà je le regrette. Il va falloir que je lui parle de Grace, que je lui dise que cela fait trois jours que je me terre chez moi parce qu’on m’a enlevé mon bébé. Je n’ai pas envie de parler de cela. J’ai l’impression que si j’en parle, cela va me porter malheur. Ma mère est passé me voir hier soir et je suis resté muet tout le temps où elle était là. Elle voulait que je lui parle, mais je n’ai rien dit. Pour dire quoi de toute façon ? Que je ne sais plus vivre sans ma fille ? Que je me demande constamment ce qu’elle fait et que je suis prêt à faire n’importe quelle connerie pour qu’on me la rende ? Cela ne sert à rien de parler, il faut juste attendre. Mais je sais qu’avec Lily, je ne vais pas avoir le choix. Elle a vécue ici, elle va se rendre compte que quelque chose cloche. C’est comme si je comptais les secondes dans ma tête. Un, deux, trois… Lily fouille dans son sac et se retourne précipitamment. Cette fois c’est bon. Elle a compris. Elle me demande où est Grace et comme pour gagner du temps ou je ne sais quoi, je lui dis qu’elle est chez mes parents. Après tout cela pourrait être possible. Durement probable, mais possible quand même. Bien entendu, Lily ne me crois pas. Elle n’a même pas besoin de le dire, je le vois sur son visage. Elle insiste du regard et je finis par lâcher ma bombe. Je ne me sens pas bien du tout et je finis par lui tourner le dos pour lui cacher mon malaise. Je voudrais m’asseoir, mais je n’ose même pas bouger. Je passe rapidement une main sur mon visage pour lui faire face à nouveau. Je me mords la lèvre presque jusqu’au sang, juste pour ne pas craquer. Lily semble abasourdie, très vite elle me demande le pourquoi du comment, mais je n’ai même pas la force de lui répondre. Je laisse ses mains se poser sur mon visage, mais cherche à éviter son regard. Je sais qu’elle a comprit. Je lui avais parlé de Jamie, elle est au courant de toute cette histoire, elle ne sait juste pas que mon ex est passé à la vitesse supérieure pour me pourrir la vie et avoir la garde de sa fille. Je n’ose même plus parler, je sais que si j’ouvre la bouche maintenant, je vais fondre en larmes comme un vrai gamin. Alors je ne dis rien. Je regarde juste Lily. Lily qui me demande pourquoi je ne l’ai pas appeler. D’un seul coup, je sens une certaine colère monter en moi. Oui nous sommes ensemble, c’est vrai, mais je ne me voyais pas l’appeler pour lui dire cela et je voulais être seul de toute manière. Et puis… « Tu m’as appelé toi pour me dire que tu passais tes soirées avec ton ex ? » Je suis au courant de cela grâce à Lisa. Elle a longuement hésité avant de cracher le morceau. Elle voulait que je sois au courant et je ne la remercierais jamais assez pour cela. « On m’a enlevé mon bébé, Lily, je ne sais pas si tu comprends. On me la prise pour la donner à une famille que je ne connais même pas. Je l’ai vu partir en pleurant comme elle n’a jamais pleurer auparavant. Mon petit bébé est malheureuse quelque part et je ne sais pas où. Ca fait trois jours et on ne m’a toujours pas appelé. Cette enquête pourrait durer des mois. » Je me sens animer par une colère que je ne me connaissais pas. C’est comme si la rage et la déception était en train de m’aveugler. « Je suis en train de tout perdre. Je t’ai perdu toi et je suis en train de perdre ma fille. » Le constat est sans appel d’un seul coup. Et cela fait un mal de chien.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 17:20



We have to talk...


J’ai vraiment de la peine à digérer tout ça. Je sais que des deux, c’est Nathaniel qui est le plus malheureux, je sais à quel point il aime sa fille et qu’elle compte par-dessus tout, par-dessus tout le monde, mais je me sens mise à l’écart, j’ai l’impression d’être trahie. On est un couple et même si je ne suis pas la maman de Grace, j’aime cette petite et je pensais qu’on était assez proches pour qu’on mette au courant de certaines choses mais apparemment, je me suis trompé. Nathaniel m’a mise à l’écart, il ne m’a pas parlé depuis trois jours, il m’a caché une telle chose. Finalement… Notre couple ne tient pas à grand chose. J’ai le cœur lourd et demande des explications à Nate, sauf que je n’aurais pas dû. Je sais que quand il est comme ça, il ne vaut mieux pas l’embêter avec des questions et simplement le laisser venir à moi. Mais s’il ne viendrait plus ? Et là… Il me lâche la bombe, il me parle de Peter. Je lève les sourcils, ne comprenant pas où il veut en venir. La dernière fois que j’ai vu Peter c’était y a une semaine et on ne s’est pas reparlé depuis. Oh et puis merde, Peter est le cadet de mes soucis pour l’instant. Je ne sais pas comment Nathaniel est au courant – en même temps si on s’était vus j’aurais eu l’occasion de lui parler de ma discussion avec mon ex – mais je sais qu’il me dit ça uniquement parce qu’il est à bout. Il me le fait rapidement comprendre d’ailleurs. Il n’avait même pas besoin de me dire tout ça, je sais que Grace est son petit bébé et que sans elle il se sent vide et qu’elle lui manque. Mais malheureusement, ce n’est pas en s’énervant que les choses vont s’arranger. Je m’apprête à lui demander pour combien de temps Grace va devoir rester en famille d’accueil, à lui demander comment la suite va se passer mais le jeune homme répond à toutes les questions que je me posais dans ma tête. Sauf qu’il me les balance avec le mauvais ton. Je ravale ma salive, essayant de garder mon calme car si nous sommes deux à nous énerver, ça ne va pas aller alors autant qu’il y en ait un des deux qui garde son sang froid. Mais je ne cache pas que de voir Nathaniel dans cet état commence à me faire peur. Je n’aime pas quand on crie, je n’aime pas voir un homme en face de moi qui a le visage déformé par la colère et la tristesse. Bêtement, j’ai un mouvement de recul mais ce qu’il me dit en dernier m’interpelle. Je fais finalement deux pas en direction du jeune homme jusqu’à arriver à sa hauteur pour poser mes mains sur ses avants bras, l’obligeant à les décroiser de son torse. J’attends d’être sûre qu’il a vraiment fini de parler pour prendre à mon tour la parole. Je fais preuve d’un calme olympien, ce qui m’étonne moi même. Surtout depuis que je ne suis plus sous antidépresseurs.« Déjà un, ça ne va malheureusement rien changer de t’énerver… Je te connais, je connais la relation que tu partages avec ta fille, mais ce n’est en aucun cas lui rendre service de te mettre dans cet état… Ensuite, tu ne m’as pas perdue okay ? Et j’aimerais vraiment que tu prennes une profonde respiration et que tu te calmes pour m’expliquer la suite des événements… » J’ai précautionneusement choisi mes mots pour ne pas le braquer davantage. Je caresse ses avants bras de mes pouces pour essayer de le calmer. Je n’ai pas la prétention d’avoir ce genre de pouvoir, d’être celle qui peut l’apaiser mais j’aimerais vraiment que ça soit le cas.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 18:05



We have to talk...


Pendant trois jours je suis resté stoïque, je n’ai rien dit, je n’ai rien fait. Je ne voulais pas réagir aux derniers évènements de ma vie. Je savais parfaitement que ma réaction serait horrible à voir, alors je me suis murer dans mon silence. Je trouvais cela bien plus facile. Mais comme souvent Lily me pousse dans mes retranchements, elle est la seule à pouvoir faire cela. Elle sait exactement ce qu’il faut me dire pour que je réagisse. Elle me connaît par cœur dans le fond, même si on n’ose pas se l’avouer tous les deux. Il suffit qu’elle pose une seule et unique question pour que j’explose. Je lui parle de son ex petit ami, qu’elle a revue. Chose qu’elle c’est bien garder de m’apprendre. Je sais que c’est moi qui lui avais demandé de ne pas en reparler, mais j’aurais aimé qu’elle me dise cela tout de même. Qu’on en parle. Enfin. Là n’est pas la question pour le moment. Finalement, je lui balance tout ce que j’ai sur le cœur. J’ai ce besoin de crier. Il faut que ça sorte une bonne fois pour toute. Je suis tellement frustré de n’avoir rien pu faire pour Grace. Ce que je suis en train de dire ne vise pas spécialement Lily. Il fallait que ça sorte et malheureusement – ou pas – c’est tomber sur elle. Je vois son mouvement de recul, mais je continue à déverser ma colère. Je suis énerver, mais je ne lèverais jamais la main sur elle, elle le sait parfaitement. Je finis mon discours par une affirmation que je crois de plus en plus vrai. La perte des deux femmes que j’aime dans ma vie. Lily n’était plus là et maintenant c’est Grace qui s’en va. On a chamboulé ma vie et mon équilibre, il ne fallait pas s’attendre à ce que je réagisse normalement et surtout calmement. Lily elle ne perd pas son calme, bien au contraire. Elle pose ses mains sur mes avant bras me forçant à lâcher la pression. Son discours a l’effet de me calmer petit à petit. Je sens mes muscles se détendre doucement. Elle me dit que cela ne sert à rien de m’énerver. J’ai envie de lui dire que cela m’as tout de même fait du bien, mais je préfère me taire. Elle me dit que je ne l’ai pas perdue et je prends cette information pour mieux la traiter plus tard. Lorsqu’elle me demande de respirer, je me bloque. Si je relâche la pression, cela ne va pas être beau à voir. Pourtant je le fais. Je prends une grande respiration et je sens quelques larmes roulées le longs de mes joues. Sans rien dire de plus je m’approche d’elle et la prends dans mes bras. Ma façon à moi de lui dire merci en quelques sortes. J’avais besoin que l’on me laisse m’exprimer avant de me calmer et elle vient de le faire et de le réussir avec brio. Je l’attrape par la main et elle m’entraîne dans le canapé. Je ne lâche pas la peluche de Grace, je m’y raccroche comme a une bouée de sauvetage. Respire Nate, respire. Je pose mon regard sur le mur d’en face et me concentre. « Jamie a lancé la procédure. Un pédiatre à examiner Grace, j’ai donné ton nom, mais les juges n’ont rien voulu entendre. Enfin. Le médecin a dit qu’elle allait parfaitement bien, mais ils veulent mener une enquête. Sur moi, sur Jamie, les circonstances de la naissance de Grace et tout le reste. J’ai beaucoup de gens de mon côté, mais en attendant leurs avis, ils… » Je n’arrive pas à finir ma phrase, de toute manière elle connaît le résultat puisque Grace n’est pas là aujourd’hui. « C’est affreux Lily. Ma fille est je ne sais où avec une femme qui semblait aussi aimable qu’une porte de prison. Je vais finir par faire une connerie si personne ne me dit comment elle va… » Et je le pense sincèrement. Même si je sais que je ne le ferais pas, bien trop effrayer par les réelles conséquences d’un tel acte.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 1 Sep - 18:47



We have to talk...


Je suis blessée, apeurée, je me sens trahie… Mais je refoule tout ça, je garde toutes ces émotions négatives en moi pour pouvoir me concentrer sur Nathaniel parce que des deux, c’est lui qui est le plus mal. Je le connais bien, je sais comment réagir maintenant. Même si des fois ça fait mal, je le laisse s’exprimer, comme à chaque fois et moi en face de lui, je garde mon calme. Je suis ce qui équilibre la balance quand elle penche trop du côté « colère ». J’espère qu’il ne me repoussera pas, j’espère qu’il ne me demandera pas de partir car même si je connais ses réactions, Nathaniel peut aussi être surprenant et pas forcément dans le bon sens du terme. Mais heureusement, il me laisse le toucher, il me laisse parler et il écoute mes paroles. J’ai même l’impression qu’il boit mes paroles, comme si c’était exactement ce qu’il avait besoin d’entendre. Je me détends peu à peu et pousse un profond soupire de soulagement lorsque Nate finit par me prendre dans ses bras. Je n’ai pas besoin de le regarder pour savoir qu’il pleur. Le fait qu’il me prenne dans ses bras est bon signe. Mon discours a eu l’effet recherché et je suis soulagée de voir que j’arrive à le calmer, que malgré toutes mes insécurités, il y ait quand même quelque chose que j’arrive à faire. J’attire Nathaniel le canapé et même si c’était pas vraiment les retrouvailles que j’espérais, je suis contente d’être à nouveau près de lui. Etre séparée de lui pendant deux semaines a été un vrai calvaire. Et dire que je venais ici pour lui annoncer quelque chose, une décision que j’avais prise et qui lui ferait certainement plaisir d’apprendre mais que ça va devoir attendre. Que d’abord, on va devoir parler de Grace, de sa mère biologique et puis de Peter sûrement. Assise sur le canapé, je pose mes jambes sur ses genoux et m’accroche à son bras pour lui montrer que je suis à ses côtés. On est un couple et malheureusement, je ne suis pas là que pour les bons moments mais aussi pour les coups durs. Calmement – mais encore un peu tendu – il m’explique donc la situation ; ce que Jamie a réussi à faire, les personnes qui sont rentrées en jeu – entre autre un autre pédiatre que moi – et ce qu’il reste à faire. Attendre. C’est tout ce qu’on peut faire mais malheureusement, quant il s’agit de Grace, Nate est tout sauf patient… Je caresse le bras du jeune homme en espérant que ça l’apaise un peu mais j’ai déjà une petite idée qui germe dans ma tête. Je n’ai rien à perdre contrairement à lui alors je vais faire en sorte de savoir si Grace va bien. Pour le reste, tout ce qui touche au judiciaire, je ne peux malheureusement rien faire mais j’ai quand même un diplôme de pédiatrie qui trône dans mon cabinet et je connais le dossier de la demoiselle Jefferson par cœur. Je vais voir ce que je peux faire. « Je n’ai pas la prétention de pouvoir faire quelque chose mais qui ne tente rien n’a rien. Je suis le pédiatre de Grace après tout. » Je lui souris timidement, repensant secrètement au jour de notre rencontre, lorsque la petite était malade et qu’il est venu avec elle dans mon cabinet. Ce jour là, je n’aurais jamais cru que notre relation dépasserait le stade du pédiatre de sa fille. Je pose mon menton sur son épaule et respire son odeur. Il m’a manqué, il m’a terriblement manqué durant ces deux dernières semaines et même si la situation n’est pas vraiment propice à ça, sentir son odeur me fait du bien. « Tu aurais quand même dû me le dire Nate… Je me suis inquiétée pour toi et je me suis fait toutes sortes de films. » Bien sur, à aucun moment j’ai pensé à ça mais je pensais sincèrement que notre relation avait dépassé le stade des cachotteries… « Il faut que tu sois patient… Jamie ne pourra pas avoir Grace, elle te reviendra de toute manière. Ca va juste prendre un peu de temps, histoire de la remballer à la manière de la justice. » Je lève les yeux vers lui et ma main va sécher les traces de larmes sur ses joues. Ca me fera toujours bizarre de le voir dans cet état mais ça reste compréhensible. « Je t’aime Nate… Et je suis aussi là pour les moins bons moments… Ne me mets plus à l’écart comme ça… »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 2 Sep - 0:16



We have to talk...


Lily s’approche lentement de moi et lorsqu’elle pose ses mains sur mes bras, je me sens respirer à nouveau. Elle à se don de pouvoir me détendre sans rien faire de particulier. Lily est l’équilibre dont j’ai besoin dans ma vie, je m’en suis rendu compte assez rapidement lorsque l’on a commencé à se fréquenter tous les deux. C’est quelque chose qui est devenu vitale réellement. Elle m’a manqué pendant ces deux dernières semaines. Je sais que j’aurais dû l’appeler dès le soir où je suis rentré sans Grace, mais je n’en suis tout simplement pas eu la force. C’était trop dur, beaucoup trop dur même. Alors je me suis renfermé sur moi-même sans réellement me rendre compte que j’allais faire du mal à la jeune femme. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai agis égoïstement et ce sans réellement le vouloir. Lily me demande de respirer et je pose mon regard sur elle. Elle est tellement calme comparé à moi. Dans le fond, je l’admire sincèrement. Je fais ce qu’elle me demande et petit à petit je ressens la pression accumulé s’évanouir. Ce n’est pas encore parfait, mais je me sens déjà un peu mieux dans le fond. Elle m’entraîne avec elle sur le canapé et je finis par lâcher un long soupir. Il faut vraiment que je me calme. Je fixe le mur en face de moi et me répète sans cesse la même chose. Il faut que je me calme. Après quelques minutes, je finis par tout expliquer à Lily. J’essaye de n’oublier aucuns détails. Je tente de parler calmement, mais il paraît évident que je suis encore tendu. Un léger silence s’installe entre nous tandis que je sens les mains de Lily se renfermer sur mon avant bras. Je baisse la tête vers elle et l’écoute attentivement. Il est vrai qu’elle est la pédiatre de Grace, elle peut exiger de la voir. Je sens une sorte d’espoir naître en moi. « Tu ferais ça ? Je veux dire… Je veux juste savoir comment elle va. Essaye de la voir. Elle te connaît, elle a confiance en toi. » Si Grace voit Lily, je crois que je me sentirais un peu mieux. Je sais que Grace n’est qu’un bébé, elle n’as même pas un an, mais elle a ses habitudes. Elle me reconnaît et elle reconnaît Lily, je le sais parfaitement. Elles ont formé un lien toutes les deux quand Lily vivait ici. J’ai confiance en la jeune pédiatre pour tout essayer dans ce cas. Elle fait de son mieux pour me rassurer et je finis par lui offrir un petit sourire timide. Encore une fois, j’ai agis comme le dernier des idiots avec elle et je m’en veux quelque peu. « Je suis désolé Lily… Ca m’a retourné, je voulais être tout seul. J’ai pensé à t’appeler, mais… J’étais juste perdu. » Et dans le fond je préfère qu’elle ne m’est vu que maintenant. Ce n’était pas beau à voir les deux premiers jours. « Ca va durer combien de temps ? Ils n’ont pas le droit d’éloigner Grace de sa famille comme ça. Si tu l’avais vu au tribunal… J’étais prêt à me présenter coupable pour n’importe quoi pour qu’elle est juste le droit de rentrer avec mes parents ou Lisa. » J’entends encore les pleurs de mon bébé et cela me déchire le cœur. Par instinct, ma main vient chercher celle de Lily. « Et cette c*nnasse de Jamie. Elle était en train de sourire. On pourrait faire du mal à sa fille qu’elle ne dirait rien et ils mènent une enquête sur ça… Ca va me rendre dingue. Dire que j’ai aimer cette femme… »

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 2 Sep - 6:26



We have to talk...


Peu à peu, je vois que Nathaniel se calme. Il respire profondément et il a arrêté de pleurer, il est juste encore un peu tendu. Je me sens inutile, j’ai l’impression de ne rien pouvoir changer à la situation et c’est bien ça qui m’énerve. J’aimerais pouvoir claquer des doigts et que tout rentre dans l’ordre. Mais j’ai déjà une petite idée en tête sur qu’est-ce que je peux faire pour aider le jeune papa et surtout pour aider Grace parce qu’elle non plus ne doit pas être bien sans son père. Je suis son pédiatre, je peux très bien me rendre sur place avec son dossier pour demander à la voir. Si sa famille d’accueil ne la traite pas dans de bonnes conditions, je suis sûre de pouvoir faire aussi quelque chose à ce niveau là. C’est pour ça que j’aurais aimé que Nate me parle, me dise de tout ce qu’il s’est passé. J’aurais peut-être pu intervenir dès le départ. Il m’a toujours vu comme la petite Lily sensible et fragile mais dès qu’il s’agit de mes patients, je sais être franche et ferme. Combien de fois ai-je obligé des parents à traiter leurs enfants malgré leur manque de moyens ? Je n’ai pas l’air intelligente mais j’ai beaucoup de ressources.  Tout d’un coup, je vois une lueur d’espoir dans les yeux de Nate. Ca me fait légèrement sourire car du coup, j’espère que je ne vais pas me louper parce qu’il serait bien déçu que je n’arrive à rien.

Tout d’un coup, Nathaniel s’excuse de son comportement. Je peux comprendre qu’il veuille rester seul mais ce qui me blesse c’est que tout le monde était au courant, ses parents, sa meilleure amie… Tout le monde sauf moi. Mon cœur se serre. Même Lisa était au courant mais pas moi… Ca me fou un coup. Grace aurait pu aller chez n’importe qui, mais il n’a pas pensé à moi. Pourtant, j’ai vécu ici, je suis pédiatre et Grace me connais bien maintenant… Je baisse machinalement les yeux. « C’est pas grave… » C’est pas le moment de faire une crise de jalousie. Les doigts du jeune homme se lient aux miens mais j’ai un peu perdu le goût des retrouvailles tout d’un coup. « Décidemment… Tu ne sais peut-être pas bien choisir les femmes… » Malgré l’ironie de ma phrase, je relève les yeux vers lui et fais un petit sourire désolé. J’aurais peut-être dû dire ça mais tout d’un coup, j’ai également l’impression d’être une erreur. « Je ne sais pas combien de temps ça va prendre mais maintenant au moins tu ne seras plus tout seul… » Je me retourne sur le canapé et attrape mon sac à main. Je me mets à fouiller dedans et comme toujours, je m’y perds un peu. Nathaniel attend à côté de moi et je continue de fouiller. Je suis pourtant sûre d’avoir mis cette photocopie dans mon sac… Je soupire et tombe finalement dessus. Je repose mon sac à sur la moquette et déplie la feuille pour la présenter sous les yeux du jeune homme. « Si tu veux toujours de moi bien sur… » dis-je en laissant Nathaniel lire la résiliation de mon bail à loyer. S’il me dit que non, j’aurais l’air bien maligne, je n’aurais plus de toit dans un mois et je m’en mordrais les doigts. Et retourner chez mes parents n’est pas une option envisageable, ils habitent bien trop loin et ne parlons même pas d'aller chez Peter.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 2 Sep - 23:33



We have to talk...


Assis sur le canapé, je tente de me calmer. J’ai du mal à retrouver une respiration normale, mais la présence de Lily à mes côtés m’aide grandement. Elle ne fait pratiquement rien, mais elle est là. Je sens sa main se renfermer sur mon bras et ses yeux qui me brûlent la peau. Elle est là. Je l’ai envoyé paître, je n’ai pas forcément été très sympa avec elle et pourtant elle n’est pas parti. Je l’ai négligé, je lui est cacher des choses importantes et pourtant elle essaye de remettre les bouts du puzzle ensemble. Je ne sais pas ce que j’ai fais pour mérité une femme comme elle, mais je me sens chanceux. Ne serait-ce qu’un peu. Je lâche le mur du salon du regard pour tourner la tête vers la brunette qui m’offre un timide sourire. Je finis par m’excuser pour mon comportement. Je sais qu’il faudra que je fasse plus. J’aurais dû l’appeler dès la décision des juges, mais je me suis renfermer dans mes idées et généralement il est rare que j’arrive à m’en sortir tout seul dans ce genre de cas. Mais Lily est là maintenant. Je lui parle de l’avenir. De ce qui risque d’arriver pour Grace, pour moi… Je lui parle également de Jamie. Je me plaint quelqu’un peu de mon ex petite amie. Enfin surtout je me demande comment j’ai fait pour aimer une femme comme elle. J’étais vraiment dingue de la blondinette et au final, je me suis fait berner comme un jeune premier. C’est incroyablement frustrant de se rendre compte de cela. Aujourd’hui, je regretterais presque d’avoir eu un enfant avec elle. Je ne renierais jamais Grace et je l’aime plus que tout au monde, mais j’aurais préférer que ma fille est une maman comme Lily. Par exemple. La remarque de Lily – justement – me fait brutalement revenir sur terre. « Pourquoi tu… » Je n’ai pas besoin de terminer ma phrase. Je sais pourquoi elle dit cela. Elle pense que je me suis trompé également en la choisissant elle. Je fronce les sourcils, un peu déçu de la voir penser de cette manière. « Lily… Je n’ai jamais dit ça. Tu sais que je t’aime. » Elle doute de nous et dans le fond, je ne peux m’en prendre qu’à moi même. Il faut sérieusement que je commence à m’ouvrir à elle. Même dans les pires moments. Après tout elle a raison. Elle est là pour cela.

Lily se décale quelque peu et finis par fouiller dans son sac à main. C’est la deuxième fois qu’elle fait cela et je me demande ce qu’elle cherche aussi précipitamment. C’est avec un sourire aux lèvres, qu’elle finit par se tourner vers moi, un bout de papier à la main. Je fronce les sourcils et finis par attraper la feuille qu’elle me tends fièrement. J’ai un peu de mal à comprendre où elle veux en venir et déplie le papier pour y lire une lettre à l’attention d’une certaine Madame Cavannagh. Oui ? Mais encore ? « En quoi ça… » Entre temps, j’ai poursuivis ma lecture et je comprends un peu mieux. « Oh. » Je relève rapidement la tête vers elle, un mince sourire sur les lèvres. « Vraiment ? Tu veux venir vivre ici ? » J’ai du mal à me réjouir comme je devrais le faire normalement, mais je suis réellement heureux d’apprendre cela. Elle va officiellement venir vivre avec moi. Je lui ai demandé plus d’une fois, j’ai fait un millions de sous entendus pour qu’elle reste à la maison et voilà qu’elle revient et pour de bon cette fois. « Bien sûr que je veux de toi. Ce n’est pas la joie ici en ce moment, mais on veux de toi. » Je me penche vers elle et dépose un baiser sur ses lèvres. « Enfin une bonne nouvelle. » murmurais-je contre ses lèvres.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 3 Sep - 10:31



We have to talk...


« Oui je sais… » murmurais-je tout bas. Non en fait, je ne sais pas. Je ne sais plus en réalité. Avant j’étais sûre de lui, sûre de nous mais depuis que j’ai franchi le pas de cette porte, je suis un peu perdue. J’entends bien son « je t’aime », je sais qu’il le pense mais vu les événements récents, je me demande s’il le pense vraiment… Y a vraiment des jours où j’aimerais de mettre des claques en plein visage. Malgré le temps qui passe, malgré les discussions autour de ce sujet, je n’arrive toujours pas à savoir si nous sommes un vrai couple, un bon couple. Notre relation n’a jamais quitté cette maison, mon appartement où lorsque nous étions à Paris. Personne n’est au courant pour nous et j’ai toujours cette peur que Nathaniel me quitte un jour. Ca arrivera, certainement. Peut-être. J’en sais rien mais ça me fait peur. Cette relation est un défi pour tout les deux après notre précédente expérience qui s’est mal finie – moi avec Peter et lui avec Jamie – et j’ai peur qu’on n’arrive jamais à bout de nos vieux démons. La preuve, la mère biologique de Grace traine dans les pattes de mon petit ami et Peter me fait de grandes déclarations… A croire qu’on ne sera jamais tranquilles que nous deux.

Malgré le fait qu’il m’ait mise à part, qu’il m’ait évité pendant plusieurs jours, je ne peux pas le laisser comme ça. Je ne veux pas. Je l’aime et tous les couples passent par des moments difficiles. Nathaniel a toujours été là pour moi lors de mes crises d’angoisse, lorsque j’avais besoin de lui pour une raison x ou y. C’est à mon tour. On ne peut pas faire grand chose mais au moins, il n’attendra plus tout seul, cloitré chez lui. Je sais à quel point il était déçu que je veuille retourner chez moi et ces deux semaines sans se voir ont vraiment été le déclic qu’il me fallait dans ma petite caboche. J’ai compris que je ne pouvais pas vivre sans lui, ni sans Grace alors j’ai pris la décision de relouer l’appartement où je vis depuis mes seize ans. Ca n’a pas été facile mais vivre sans Nate a été encore plus dur. Surtout maintenant que je sais ce qu’il se tramait dans cette maison… Je sais que ce n’est pas forcément le bon moment pour lui annoncer la nouvelle mais peut-être que ça lui mettra un peu de baume au cœur, en espérant qu’il veuille toujours de moi sous le même toit sur lui. Il ne semble pas tout de suite comprendre en lisant la feuille mais tout d’un coup, je vois un petit sourire se dessiner au coin de ses lèvres. Jackpot. Je fais un hochement de tête lorsqu’il me demande si je suis sûre. Je pose ma main sur son genou pour le rassurer et profite du premier baiser qu’il m’offre depuis deux semaines. Et dire qu’en rentrant ici, il s’est écarté de moi, il m’a parlé sèchement et il ne voulait pas que je reste longtemps. Je caresse son visage du bout des doigts et me lève pour monter à l’étage. Je sais que Nathaniel est sûrement en train de se demander ce que je suis en train de faire, ce qui me fait doucement sourire. Je redescends dix minutes plus tard avec une bassine remplie d’eau chaude, une crème à raser et son rasoir. J’ignore ses remarques et m’asseye à califourchon sur lui, pose la bassine à côté de moi sur le canapé et lui mets de la crème sur le visage. « Je sais que je t’ai dis que la barbe te rendait sexy mais il ne faut pas exagérer. » Je lui vole un baiser et lui fait pencher sa tête en arrière en poussant sur son menton. Ca m’arrivait souvent de faire ça avec papa, je maitrise donc tout à fait ce que je suis en train de faire.

Une question me brûle cependant les lèvres alors que je suis en train de passer le rasoir de Nathaniel sur sa mâchoire. Je ne pense vraiment pas que ça soit le bon moment pour en parler, mais je me demande quand même comment il sait que j’ai vu Peter, et surtout qu’est-ce qu’on lui a dit que j’étais en train de faire avec lui. Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai pas trompé Nate mais tout le monde connaît le téléphone arabe et je ne veux pas en être victime et que mon amant pensent de mauvaises choses. « Tu veux qu’on parle de cette histoire de Peter ? » demandais-je tout en me concentrant sur la gorge de Nathaniel. Il vaudrait vraiment mieux éviter qu’il finisse en sang à cause de moi. « … parce que je refuse de venir ici s’il y a des non-dits entre nous. » Je m’écarte et plonge le rasoir dans l’eau chaude pour le laver et observe Nathaniel pour voir sa réaction.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mer 4 Sep - 11:08



We have to talk...


Petit à petit, je me rends compte que ma fierté ma jouer des tours. Je pensais pouvoir gérer cette situation tout seul. Je pensais être bien mieux seul qu’avec quelqu’un à mes côtés pendant ces trois derniers jours. Mais je me rends compte que je me suis trompé. Je n’aurais jamais dû rester tout seul aussi longtemps. J’ai ruiné la confiance que Lily avait en moi et en notre couple. J’ai l’impression que tout ne tient que par un minuscule fil d’un seul coup. Un coup de vent un peu plus fort que les autres et le château de cartes finira par s’écrouler. Je déteste cette sensation. Je voudrais retrouver le bonheur que nous avons ressenti lorsque nous étions tous les deux à Paris. En oubliant notre dispute, les jours après cela on été merveilleux. Nous étions sur notre petit nuage. Puis la vraie vie nous as rattrapé et on ne c’est pas vu pendant deux semaines. Nos ex sont toujours dans le coin et cela est en train de nous détruire à petit feu sans que l’on s’en rende réellement compte. Lily finit par me tendre une feuille et il me faudra plusieurs minutes pour réaliser de quoi il pouvait bien s’agir. Elle a résilié son bail. Elle va rendre son appartement et venir vivre définitivement à la maison. Pour la première fois en trois jours, un petit sourire se dessine sur mes lèvres. Si Grace avait été là, j’aurais littéralement sauté de joie, mais aujourd’hui je me contente d’un sourire. Et d’un tendre baiser. Le premier depuis deux semaines. Je lui fais comprendre que je suis réellement heureux de savoir qu’elle veut réellement vivre ici. Je sais que je lui ai fait comprendre plus d’une fois, mais elle a pris la décision toute seule pour m’en faire la surprise et cela me touche réellement. J’allais lui dire quelque chose, mais Lily finit par se lever et disparu dans les escaliers. Je fronce les sourcils me demandant ce qu’elle est partie faire. Dix minutes plus tard, la revoilà avec une bassine d’eau et mon rasoir. « Qu’est-ce que tu va me faire ? » dis-je alors un peu suspicieux. Elle finit par venir s’asseoir à califourchon sur moi et commença à me raser. Visiblement ma barbe ne lui plaît pas tant que cela. J’aurais pu le faire tout seul, mais dans le fond cela me fait plaisir de la voir prendre soin de moi. Je crois que j’avais un peu besoin de cela. Je ne bouge pas, de peur de me faire couper la gorge.

Finalement, Lily relance la conversation. Sur Peter. Je sens les muscles de ma mâchoire se tendre, mais j’attends qu’elle est finit pour serrer totalement les dents. Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de parler de cela maintenant. Pourtant, il serait peut être temps de le faire. La brunette repose tout son attirail sur la table du salon et je la retiens sur mes genoux, plongeant mon regard dans le sien. « Lisa t’as vu avec lui… Elle m’a dit que vous étiez en train de boire des coups et que… Tu semblais vraiment heureuse. » Dire cela a voix haute me brise littéralement le cœur. J’ai l’impression que quelqu’un s’amuse à tourner un couteau dans ma poitrine, pourtant je ne baisse pas les yeux. Elle a dit pas de non-dit. Alors autant finir. « Je sais que j’aurais dû t’en parler, mais j’ai attendu pour voir si tu allais m’en parler toi même et tu l’as jamais fait… Je sais que je suis mal placé pour faire une remarque, mais bon… » J’ai revu mon ex, je suis allé au tribunal et on m’a enlevé ma fille. Et tout cela je ne lui ai pas dit. Alors je suis réellement mal placer pour faire une remarque, mais je préfère être franc. « Il y a quoi entre lui et toi ? »

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mer 4 Sep - 13:01



We have to talk...


Avant que Nate ne m’embrasse, j’ai quand même eu une dizaine de secondes de doute. Est-ce que notre couple est encore valable ? Est-ce qu’on va s’en sortir comme à chaque fois ? Ou est-ce que cette fois… On ne se relèvera pas ? Heureusement, le baiser qu’il m’offre me rassure un peu. Ce n’est pas fini, on va sûrement encore en parler, il va sûrement encore se renfermer mais au moins, je suis heureuse de voir qu’il m’aime encore et qu’on y arrivera une fois de plus. Ce petit sourire m’avait manqué. Bien sur, on est loin du Nathaniel qui rigolait à pleins poumons avec moi au ranch de mes parents ou à Disneyland mais c’est déjà bien. Très bien même. Je sais que je suis toujours la bienvenue chez lui, qu’on va vivre ensembles et qu’on ne sera plus séparés. C’est le plus important pour l’instant. Ca et sa barbe… Malicieuse, je monte à l’étage chercher ce dont j’ai besoin pour me débarrasser de cette marque de virilité trop présente à mon goût. Etonnamment, Nathaniel se laisse faire. Je m’attendais plutôt à ce qu’il me repousse et qu’il me dise de le laisser faire, mais apparemment, ça ne le dérange pas que je sois assise sur lui en train de le raser. C’est amusant et ça détend un peu l’atmosphère. Je ne pense pas pouvoir lui redonner son vrai sourire tout de suite. A mon avis, il n’y aura que sa petite Grace qui pourra le faire, mais en attendant, je veux quand même faire mon possible pour qu’il s’ouvre un peu et qu’on parle. Le dialogue est la base de tout. Et je profite d’avoir le dessus avec un rasoir en main pour aborder le sujet de Peter. Autant tout se dire et repartir à zéro. Nate se tend alors je pose le rasoir et la bassine d’eau sur la table basse du salon. Je m’apprête à descendre de ses genoux mais il me retient et m’explique le pourquoi du comment. Surtout le comment il a su que j’avais passé une soirée avec Peter ? Quand j’entends le prénom de Lisa dans la conversation je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel. Quelle cafeteuse celle-là. De toute manière, je n’ai rien à me reprocher alors je ne vois pas pourquoi je mentirais sur le sujet. J’ouvre la bouche pour parler mais décide au dernier moment de le laisser finir. « Rien. Il n’y a absolument rien entre lui et moi. » dis-je le plus honnêtement possible. Ce qui est vrai. « Et j’étais loin d’être heureuse. Peter m’a piégé dans mon cabinet pour me parler. Ca n’a vraiment pas été une balade de santé et quand il est enfin parti, fâché parce que j’ai repoussé ses avances, il m’a écrit quelques heures plus tard pour me dire qu’il était sur le point de recommencer à boire. » Je baisse les yeux. « … et comme il est sensé avoir arrêté, je me suis rendu au bar et je l’en ai empêché c’est tout. Mais crois moi, il n’y aurait rien de plus malsain que de retourner vers Peter. Il a beau avoir changé sur beaucoup de point, il y a quand même encore des trucs qui ne tournent pas rond dans sa tête. » Comme le fait d’être avec une femme qui me ressemble presque comme deux gouttes d’eau sans l’aimer et sa manière de s’accrocher à moi alors que je lui ai clairement dit que j’étais avec quelqu’un. Je hausse les épaules. « Je t’en ai pas parlé pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’à Paris tu m’as promis de ne plus parler de lui, parce qu’en deux semaines on a dû s’appeler trois fois maximum et parce que comme il ne s’était rien passé de spécial, je ne voyais pas pourquoi j’aurais dû t’alarmer. » Si Peter m’avait fait du mal, ou qu’il m’avait forcé à faire des choses, là j’en aurais parlé mais étant donné qu’il n’y a rien eu et que notre relation avec Nathaniel n’en était pas concernée, je n’ai rien eu besoin de lui dire. Mais je peux comprendre qu’il se sente vexé. Tout comme moi je suis vexée qu’il ne m’ait pas appelé pour me parler de Grace. « Tu vois… Tu ne m’as pas perdue. Bien au contraire. Je vais plus te lâcher maintenant. »

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Sam 7 Sep - 0:04



We have to talk...


Habituellement, je n’aurais jamais laissé Lily, venir me raser de cette manière. J’aime bien qu’on me chouchoute de temps en temps, mais pas que l’on fasse de moi un assister. Et pourtant, aujourd’hui, je ne dit absolument rien. Parce qu’aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Elle est là assise sur mes genoux et dans le fond c’est tout ce que je demande. Je me fiche qu’elle me rase comme si j’étais un homme incapable de le faire tout seul. Je veux juste la sentir près de moi. Je la laisse faire et surtout je l’écoute. Très rapidement, elle me reparle de son ex petit ami. C’est vrai, que j’aurais peut être dû éviter la réplique cinglante tout à l’heure. Mais cela avait été plus fort que moi. Quand Lisa m’avait appris avoir vu Lily avec Peter, j’ai commencé à voir rouge. Mais je n’ai absolument rien dit. Je pensais qu’elle finirait par venir m’en parler d’elle même. Je m’étais bien tromper. Il semblerait, malgré tout, que les explications allaient arriver. Je ne me détourne pas du sujet et fonce en plein dedans. Je lui demande carrément s’il se passe encore quelque chose entre elle et le jeune homme. Je sais que Lily ne me mentira pas ou tout du moins je l’espère sincèrement. Elle pose tout son attirail et je m’essuie le visage avec la serviette. Pour autant, je ne la laisse pas descendre de mes genoux. Dans cette position, je peux facilement croiser son regard. Alors je préfère que l’on reste comme cela pour le moment. La brunette me fait rapidement comprendre qu’il ne se passe absolument rien avec cet autre homme. Oui elle a été le voir dans ce bar, mais visiblement il est venu la chercher en premier. Il est allé au cabinet. Je fronce les sourcils en apprenant cela, mais Lily me rassure d’un regard tendre. Visiblement il ne s’en a pas pris à elle et dans le fond c’est le plus important. Elle a juste voulu l’aider. Parce que Lily est comme cela. Elle a un grand cœur. J’aimerais que ce ne soit pas le cas avec lui et pourtant. Elle est allée l’aider. Elle m’avoue néanmoins qu’elle ne pourrait jamais retourner avec lui. Je voudrais parler, mais je me tais pour lui laisser la chance de s’exprimer jusqu’au bout. Elle m’explique pourquoi elle n’a pas voulu m’en parler et je finis par hausser les épaules. Pour finir, elle me rassure encore une fois, en me confirmant que je ne l’avais pas perdue. C’est ce que j’avais finis par ressentir ses deux dernières semaines, mais j’ai très vite été rattrapé par d’autres problèmes qui sont très rapidement devenu bien plus important. Pourtant. Une question me trotte encore en tête. « Et entre toi et moi ? Il y a quoi ? » J’ai comme l’impression que l’on a besoin de redéfinir les bases de notre couple. On a sans aucun doute besoin de repartir sur un bon pied. Pas seulement pour faire bonne figure. Mais pour avoir l’esprit tranquille. « Je sais que je suis le père de ta patiente, mais… Tu va venir vivre ici, alors… » Ou comment sous entendre que j’aimerais enfin rendre tout cela officiel. Une bonne fois pour toutes.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Dim 8 Sep - 9:39



We have to talk...


Ca fait deux semaines que nous sommes rentrés de Paris, deux longues semaines que nous nous sommes pas vus. Même avant le retour de Peter et le fait que je vienne habiter ici, on réussissait à se voir plus souvent mais là on a été très occupés et ça ne nous a en tout cas pas fait du bien… Nathaniel m’a beaucoup manqué, j’ai passé mes journées à penser à lui… En arrivant ici, j’ai cru que tout était fini. Voir la tête qu’il affichait et surtout entendre le ton de sa voix, a manqué de me faire perdre tous mes moyens mais heureusement, le problème ne venait pas de moi, du moins pas entièrement.  Même si on en a parlé, même si Nate m’a expliqué ce qui le tracassait par rapport à Grace, que je lui ai parlé de Peter en étant assise sur ses genoux, j’ai quand même l’impression qu’il manque quelque chose, que ce n’est pas pareil. Finalement… Nathaniel me demande ce qu’il y a entre nous. Je baisse la tête avec cette nouvelle impression que tout est sur le point de se terminer, je ne sais pas pourquoi. J’accroche mes bras derrière sa nuque et le regarde tristement. « Il y a ce que tu veux bien qu’il y aie. » dis-je d’une petite voix. Je ne veux pas que Nathaniel pense qu’on a meilleur temps d’en finir. Je l’aime, j’ai fais les démarches pour venir habiter ici définitivement pour qu’on puisse se voir tout le temps mais sa question me fait perdre tous mes moyens. Je sens des larmes pointer aux coins de mes yeux mais je les retiens. Le jeune homme me parle du fait qu’officiellement je suis la pédiatre de Grace mais que j’ai quand même pris la décision de venir habiter ici. Je hoche la tête. Désormais, ne pas se faire voir va être difficile si je sors chaque matins de cette maison. Oh et puis… Il faut prendre des risques dans la vie. « Je veux pouvoir me balader main dans la main avec toi en pleine ville. » Un mince sourire se dessine sur mes lèvres alors que je croise le regard de Nathaniel. Il faut juste espérer que Jamie ne l’utilise pas contre nous et contre Grace. « Je t’aime Nathaniel. Je veux vraiment qu’on construise quelque chose ensembles. Je ne supporterais plus d’être séparée de toi et si ça veut dire mettre ma carrière en danger, je le ferais sans hésiter. » Je pose mon front contre le sien et profite de cet instant pour respirer son odeur. « A propos carrière… » Je m’écarte de lui, mes mains descendant sur sa nuque pour se poser sur son cou. « Je t’ai vraiment très mal rasé alors je te propose d’aller terminer le travail et moi je vais vite au cabinet. Je passerais aussi vite chez moi pour prendre deux ou trois affaires parce qu’il est hors de question que tu restes encore seul. » Je lui vole un baiser avant de descendre de ses genoux. Je rattrape mon sac à main et lui fait un joli sourire avant de quitter la maison.

Derrière le volant de ma voiture, je sens l’angoisse monter dans ma gorge. Je viens de quitter mon cabinet où j’ai soigneusement esquivé Peyton et je suis en route pour la maison d’accueil de Grace. Après deux ou trois coups de téléphone bien placés, j’ai réussi à avoir l’adresse de la maison où est la petite fille. Mes doigts se serrent sur le volant. Sur le siège à côté de moi est posé le dossier de la petite. Il ne faut pas que je rate mon coup, sinon Nate va m’en vouloir à vie. N’ayant pas de GPS, je tourne un peu en rond dans le quartier mais je finis par trouver le numéro douze. Je me gare devant et observe la maison quelques secondes avant de finalement sortir avec mon badge de pédiatre, mon dossier sur Grace et monte les quelques marches qui me séparent de la porte. Je sonne et une petite femme aux cheveux poivre et sel m’ouvre la porte. Je me présente comme étant la pédiatre de Grace. La femme hésite, elle ne semble pas me croire alors je sors le dossier de la petite fille pour prouver que je la suis depuis sa naissance et que je suis là uniquement pour compléter son dossier et voir comment elle se porte. C’est maintenant que tout va se jouer. Tout d’un coup, des pleurs se font entendre derrière l’inconnue. Je fronce les sourcils et ne la laisse même pas discuter que je rentre chez eux. L’endroit est un peu vieillot mais c’est propre et ça sent bon. J’avais un peu peur de tomber dans une de ces maisons que l’on voit seulement dans les séries surnaturelles. Je me dirige instinctivement vers le salon et découvre Grace dans un parc. Elle tend immédiatement les bras vers moi. Je souris et me penche au-dessus de l’enclos pour la prendre dans mes bras. Elle cesse immédiatement de pleurer. Je sens le regard de sa mère d’accueil dans mon dos mais je l’ignore. Quel enfant est heureuse de voir sa pédiatre ? Je la berce un peu et la couche sur le canapé pour l’ausculter. Elle semble aller bien. Elle n’a pas l’air de mourir de faim, elle a de jolies joues rouges et il n’y a pas de marques suspectes sur son petit corps. Je pose une ou deux questions sur Jamie en essayant de rester le plus vague possible. J’essaie juste de savoir si elle vient la voir ou pas et apparemment, l’ex de Nate a les mêmes interdictions que le papa. Nos regards se croisent avec Grace. Ca va être très difficile de la laisser ici. Elle semble juste fatiguée à force de pleurer. Mais elle va bien et c’est tout ce que Nathaniel a besoin de savoir pour dormir tranquillement cette nuit. Je l’embrasse sur la joue et la repose dans son parc. Je laisse ma carte à la maman d’accueil en précisant que j’aimerais être le pédiatre à appeler en cas de problème. Je quitte cette maison qui semble bien plus chaleureuse que la maman d’accueil et retourne m’asseoir derrière le volant. Assez fière de moi et de mon toupet, je sors mon téléphone portable et prend une photo de la maison. Cette photo s’ajoute à celle que j’ai pris de Grace discrètement pendant que je l’auscultais pour montrer à Nate qu’elle va bien. Je fais le chemin en sens inverse et passe vite chez moi avant de retourner à la maison Jefferson. Lorsque je retrouve Nathaniel, je lui donne mon téléphone portable. « Elle va bien. Elle pleur juste beaucoup mais elle va bien. » Je lui souris tendrement, bras croisés sur ma poitrine, toujours aussi fière de moi.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 9 Sep - 21:20



We have to talk...


C’est la première fois que j’émets certains doutes sur mon couple avec Lily. On a déjà traversé quelques soucis tous les deux, en particulier a cause de nos ex compagnon respectif, mais jusque là tout allait bien. Jusqu’à ce qu’on rentre de Paris pour être exact. Les vacances avaient été parfaites. On avait eu une dispute lorsque j’avais appris qu’elle continuait à prendre des antidépresseurs, mais on a rapidement réussi à passer au-dessus de cela. A ce moment précis, je pensais que notre couple était capable de vivre tout et n’importe quoi. Aujourd’hui, je ne suis plus sûr de rien. C’est d’ailleurs bien pour cela que je demande à Lily de me définir ce qu’il y a entre nous. Je finis par lui faire savoir qu’il serait peut être temps d’officialiser notre couple. Sa réponse laisse un petit sourire se dessiner sur mes lèvres. « Si ça ne tenait que de moi tu serais la mère de ma fille… » Je ne sais pas vraiment d’où cela est sorti, mais visiblement cela avait besoin de sortir. Après tout, je le pense vraiment. J’aurais aimé que ma fille soit une mère comme Lily plutôt que comme Jamie. Je ne veux pas effrayer la jeune femme avec cela, mais je pense qu’il est un peu trop tard. Enfin. Je me concentre sur ce qu’elle me dit par la suite. Elle veut que l’on officialise notre relation. Je me sens presque soulagé en l’entendant me dire cela. « Tu va venir ici et on va construire quelque chose de concret, je te le promets. » lui dis-je doucement tout en fermant les yeux. Son front contre le mien, je finis par venir lui voler un léger baiser. Je sens ses mains glisser sur ma nuque et rouvre doucement les yeux. Elle me fait remarquer qu’elle a plutôt raté la partie rasage et je rigole doucement. En moins de deux secondes, elle se lève, récupère ses affaires et s’en va. Je me retrouve seul et toujours assis sur mon canapé comme un idiot.

Après quelques secondes, je finis par me lever et récupère la bassine et mon rasoir. Je monte à la salle de bain et finis de me raser correctement. Je décide également de prendre une bonne douche. Je me glisse sous l’eau chaude et finis par laisser aller les dernières larmes que je retenais depuis quelques jours. Je ne suis pas du genre à pleurer, mais je dois avouer que cela me fait du bien. Je ressors un peu revigorer de cette douche. Je m’habille et décide de ranger un peu la maison en attendant Lily. Je me suis laissé aller depuis trois jours. La cuisine ne ressemble plus à rien et ma chambre sens légèrement le renfermer. Mais surtout, je m’active pour ne pas retomber dans le cercle vicieux dans lequel je me suis enfermé depuis quelques jours. Je ne m’arrête pas. Même pas une minute. J’essaye de ne pas penser à ma petite fille, mais c’est assez dur. Son doudou ne me quitte pas. Il est dans la poche arrière de mon jean. Je sais que je ne pourrais pas m’en séparer. Pas tant qu’elle n’est pas rentré à la maison. Je finis par appeler ma mère pour la rassurer. Cela fait aussi trois jours que j’évite ses appels et je sais qu’elle va finir par débarquer à la maison si je ne l’appelle pas. Comme je l’attendais, je me fais engueuler comme jamais. Je suis presque obliger d’éloigner le combiné de mon oreille pour ne pas finir sourd. Je la rassure du mieux que je peux et lui dis que je la rappellerais demain avant de raccrocher précipitamment. Je ne veux pas me faire engueuler comme un petit garçon. Je n’ai vraiment pas besoin de cela. Les heures passent et je commence à être à cours d’activité pour m’occuper. Je commence à tourner en rond. Je me sens nerveux. Lily n’est pas encore revenue. Alors pour m’occuper encore un peu plus, je commence à préparer à manger. Lily va rester ici ce soir, je peux lui prévoir un bon petit repas. Enfin. Je peux tenter quelque chose. J’ai la tête dans le frigo lorsque j’entends la porte d’entrée claquer. Je me précipite presque dans l’entrée et sans ouvrir la bouche Lily me tends son téléphone portable affichant une photo de ma fille. Ma fille. Bordel elle est allée voir Grace. Elle me dit qu’elle va bien, elle pleure beaucoup, mais elle va bien. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi soulager. Je pousse un long soupir et mon regard passe entre le téléphone et le visage – plutôt fier – de Lily. Je ne sais même pas quoi dire. Je me contente alors de prendre la jeune femme dans mes bras. « Merci. Merci pour tout… » Je plonge mon visage dans le creux de son cou et la serre encore un peu plus contre moi. [color=indianorange]« Et la maison c’est comment ? Ils sont gentils avec elle ? Tu lui as fait un câlin ? Elle devait être contente de te voir. Elle t’a reconnue hein ?! » Je la noie de question, mais j’ai réellement besoin d’être rassuré. J’ai besoin de savoir dans quel environnement vit ma fille actuellement. « Tu sais si c’est bientôt fini ? »

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 10 Sep - 10:58



We have to talk...


Cette phrase que Nathaniel a laissé échappé – sans faire exprès à voir sa tête – m’a beaucoup touché et si ça ne tenait qu’à moi, moi aussi j’aimerais être la maman de Grace. Une envie et un sentiment qui s’agrandit lorsque je vois la petite fille dans son parc lever les bras vers moi, comme si elle m’avait reconnue et comme si elle n’attendait que moi. Malheureusement, ce n’est pas moi sa mère. C’est Jamie et cette femme est en train de nous pourrir la vie. Elle pourrit surtout la vie de Nate, mais étant donné que je suis pas mal impliquée dans la vie de sa vie, ça me bouffe moi aussi. Tant qu’elle sera sa mère, je n’aurais pas d’autre choix de reposer la petite fille dans son parc. Ca me brise le cœur parce qu’elle semblait enfin rassurée, elle semblait heureuse d’être dans les bras de quelqu’un qu’elle connaît. Elle a cessé de pleurer. Mais je suis là en mission et malheureusement, je ne peux pas m’éterniser par peur d’éveiller des soupçons. Si je veux pouvoir revenir la voir de temps en temps jusqu’à ce que le juge ait pris une décision, il faut vraiment que je me fasse discrète. C’est pour cette raison que je ne me retourne pas sur Grace, que je ravale mon envie de l’embarquer avec moi et de partir loin avec elle et son père.

Lorsque j’arrive chez Nathaniel, enfin chez nous je crois, je tremble encore un peu mais je suis surtout fière de moi, fière d’avoir trouvé des petites astuces pour quand même me glisser dans cette famille d’accueil et de prendre des photos pour Nate, pour rassurer un père. Je suis sûre qu’avant mon retour, le jeune papa était en train de tourner en rond dans cette maison. Je commence à très bien le connaître maintenant et je sais exactement ce que l’absence de sa fille a comme effet sur lui. Il semble quand même plus apaisé en étant rasé et douché. Je souris et lui tend le téléphone avec la photo dérobée de Grace. Nathaniel regarde la photo quelques secondes avant de me prendre dans ses bras et de me serrer fort contre lui. J’entoure sa taille de mes petits bras et cale ma tête contre son torse. Ca fait du bien de le retrouver. Je frotte son dos en entendant ses remerciements. Il n’a pas à me remercier pour ça. J’aime ces deux personnes plus que tout à présent et je ferais n’importe quoi pour l’aider. C’est mon métier d’aider les gens que ça soit les enfants ou les parents. Une rafale de questions me tombe dessus. Je m’écarte du jeune homme et prend le téléphone portable de ses doigts pour lui montrer la photo que j’ai prise une fois à l’extérieur de la maison. « C’est propre et y a tout ce qu’il faut. J’ai juste rencontré la femme. Elle semble un peu froide mais elle ne s’en prend pas à Grace. » Je lui laisse le téléphone entre les doigts et continue à déballer mes affaires en retenant un sourire ému. « Quand je suis entrée, Grace a tout de suite arrêté de pleurer et elle a levé les bras vers moi. C’était dur de la laisser sur place, crois moi… » Mon sourire disparaît un peu alors que je sors un gilet de mon sac pour l’enfiler sur mes épaules. Je m’approche à nouveau de Nathaniel, me réchauffant les bras. « Mais je ne sais pas quand est-ce qu’elle pourra revenir. Je n’ai pas beaucoup parlé avec la femme. Je veux pouvoir y retourner sans éveiller de soupçons. » Déjà que j’y suis allée de manière assez franco… « Viens… » Je prends la main de Nate et l’attire dans la cuisine. Je commence à faire chauffer de l’eau tout en sortant deux tasses. « Tu… Tu es sûr que c’est une bonne chose que je vienne ici ? Je veux dire, je n’en doute pas mais j’ai pas envie de chambouler ton monde et surtout celui de Grace. Avec le retour de Jamie et tout ça… » Il est un peu tard pour me soucier de ce genre de détails maintenant que j’ai rompu mon contrat de bail à loyer mais je veux être certaine que ça va aller. Entre nous aussi.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 10 Sep - 12:30



We have to talk...


Dès le départ de Lily, je commence à tourner en rond. Je fais de mon mieux pour m’occuper. Tout d’abord, je finis par me raser correctement et je prends une bonne douche pour me détendre quelque peu. Je dois avouer que cela commence à fonctionner, mais il en faudrait tout de même un peu plus pour que je sois totalement détendu. J’entreprends alors de faire du rangement dans la maison. Je commence par ma chambre et puis je descends pour remettre le salon au propre. Enfin. Il est déjà plus que propre, mais je suis obligé de m’occuper pour ne pas devenir dingue, alors je recommence. Je serais capable de recommencer une troisième fois, mais je me décide à me diriger vers la cuisine. Préparer le dîner est peut être une bonne idée. Enfin. Si je trouve de quoi cuisiner, parce que je ne sais absolument pas cuisiner ou presque pas. Jusqu’à présent, je n’avais qu’à me nourrir tout seul. Ma mère et Lily m’ont appris à faire des purées pour Grace, mais il faut avouer que ce n’est pas trop dur. Par contre quand il s’agit de faire quelque chose d’élaborer pour deux adultes amoureux par exemple, je deviens une vraie nullité. Pourtant, j’ai envie de tester ce soir. Enfin. J’allais tester jusqu’à ce que la porte s’ouvre.

Lily me saute presque dessus et me donne son téléphone. Je ne suis pas sur de comprendre, mais lorsque mes yeux se pose sur l’écran, j’ai presque envie de sauter de joie comme un petit garçon au matin de Noël. Elle a vu ma fille. Elle a réussi. Je suis tellement ému que je ne sais même pas quoi dire, alors je me contente de prendre la pédiatre dans mes bras. Je suis vraiment heureux de l’avoir dans ma vie à ce moment précis. Je la remercie encore et encore et la serre un peu plus contre moi. Je me recule quelque peu pour croiser son regard et je commence à l’inonder de question. J’ai besoin d’en savoir plus. Je lui demande à propos de la maison, de la mère d’accueil, de ma fille et du reste. Elle prend son temps, mais elle répond à toutes mes interrogations. Elle a pris une photo de la maison et me certifie que c’est un endroit propre. La mère d’accueil est un peu froide, mais cela peut encore aller. Grace à reconnu Lily et elle a eu un petit temps de répit avec la jeune femme ce qui me fait sourire. « Merci vraiment. Elle a au moins pu voir quelqu’un qu’elle connaît. » Lily me dit a quel point ça a été dur pour elle de laisser ma fille et je retiens une certaine remarque. Ca a été plus que dur pour moi de la laisser partir, mais j’ai malheureusement été obligé de ne rien dire du tout. Finalement, la brunette m’apprend qu’elle ne sait pas quand ma fille pourra revenir à la maison. « J’ai envie d’appeler l’avocat. J’en peux plus d’attendre… » Je veux bien garder mes distances avec ma fille, mais je pensais qu’on allait m’appeler pour me tenir au courant de l’évolution de l’affaire ou quelque chose comme cela. Rester dans ce doute permanent c’est juste horrible.

Finalement Lily m’entraîne dans la cuisine et commence à faire chauffer de l’eau, sans aucun doute pour nous servir un thé. Elle finit par prendre place sur le tabouret du bar et commence à douter sur son emménagement ici. Ce n’est pas la première fois qu’elle doute là-dessus. Elle a constamment peur de me déranger. Je me rapproche d’elle et me faufile entre ses jambes pour passer mes bras autour de ses hanches. « Tu est venu vivre ici pendant plus d’un mois et tout allait bien non ? Grace est encore petite, elle d’adapte facilement. Elle t’adore, la preuve tu as réussi à la calmer tout à l’heure. Je bosse encore à la maison c’est vrai, mais dans quelques mois ou quand Grace aura atteint sa première année, j’ai l’intention de retourner dans un vrai bureau pour avoir des collègues et un patron qui me gueule dessus à longueur de journée. » Je rigole nerveusement et plonge mon regard dans celui de Lily. « Depuis que t’es parti tout à changer ici. Grace te cherchais du regard parfois en particulier dans le bain. Parfois je me réveillais en pleine nuit et je te cherchais aussi à mes côtés. Peut être qu’il va falloir qu’on modifie certains trucs, mais ce n’est pas ce qui me fait peur. » Je me penche vers elle et lui vole un tendre baiser. « Tu m’as jamais rien dit quand tu vivais ici, mais cette maison va devenir la tienne aussi, alors si tu veux changer des trucs hésite pas à me le dire d’accord ? »

[/color]
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 16 Sep - 10:49



We have to talk...


J’ai bien fait de le laisser pendant quelques heures le temps d’aller voir Grace, car avec les photos que j’ai pu faire et mon « témoignage », Nathaniel est rassuré. J’ai pu voir sa fille, elle a pu s’accrocher à quelqu’un qu’elle connaît et j’ai surtout pour lui dire qu’elle va bien. C’était tout ce qu’il avait besoin de savoir. Bien évident, le must ça aurait été de pouvoir la ramener avec moi mais ce n’est pas dans mes cordes et je risquerais d’aggraver la situation. Si quelqu’un découvre que je suis la petite amie de Monsieur Jeffersen et que j’ai été voir sa fille, je risque non seulement ma place mais peut-être aussi un petit tour en justice. Ce n’est pas grand chose, mais dans le fond, je vois que le jeune papa est rassuré et c’est tout ce qui compte. Il me prend dans ses bras, me serrant fort contre lui et me remercie une dernière fois. Ca fait du bien, je me sens à nouveau à ma place contre lui… Je m’écarte un peu de Nate et on se dirige vers la cuisine. Il nous faut une bonne tasse de thé. D’habitude on boit du café mais je crois qu’on a besoin de se calmer sur un peu et pour ça, rien de mieux qu’une tisane. Mon amant parle d’appeler l’avocat et même si je n’en pense pas loin, je ne réponds rien. Je ne veux pas briser son humeur mais je ne pense pas que ça soit une bonne idée. Pas du tout même. Il ne faut pas brusquer ni harceler la justice. J’en ai fait l’expérience avec Peter lorsqu’il a été envoyé en prison. J’ai téléphoné chaque jour pour être sûr de la durée qu’ils allaient le laisser enfermer et finalement, ils m’ont remballée. Ce n’est que bien plus tard que j’ai appris le temps qu’il allait rester en prison.

Une fois nos tasses de thé prêtes, je m’installe sur un tabouret et serre ma boisson entre mes mains froides. J’ai de la peine à croire que je vais venir ici définitivement. Je ne sais même pas quand, je ne sais pas qu’est-ce que je vais faire de toutes mes affaires car même si Nate habite une maison, je ne suis pas sûre qu’il apprécie mes étagères remplies de bouquins, de films et surtout de figurines Star Wars… Très rapidement, je commence à douter de ma décision. Ca fait beaucoup de choses à prévoir, à anticiper et surtout, j’ai peur de perturber le rythme de Nathaniel et de sa fille lorsqu’elle pourra rentrer à la maison. Quand je suis venue ici durant un mois, tout s’était bien passé, on avait trouvé nos habitudes mais on savait que ce n’était que temporaire. Du moins, moi je le pensais. Maintenant, tout semble si sérieux, si imminent. J’observe Nathaniel qui s’approche de moi et qui se faufile entre mes jambes. Je le regarde timidement, mes mains s’accrochant de part et d’autre de la ceinture de son pantalon. Je l’écoute attentivement et je ne peux pas m’empêcher de sourire en l’entendant parler de son patron. C’est l’avantage de bosser seule, au moins je n’ai pas d’ordres à recevoir et je peux être indépendante mais je comprends qu’il en ait marre de bosser depuis la maison. Je baisse un peu mon regard sur le torse du jeune homme, touchée par ses paroles. Apparemment, j’ai manqué par ici après mon retour chez moi. Je finis par lever le regard vers Nathaniel, sentant ses yeux se planter dans les miens. « Je ne veux rien changer. » Je cherche ses mains et les serres entre les miennes avant de les embrasser. « Et puis tu sais… Quand tu recommenceras à travailler dans un bureau, je peux très bien baisser mon taux d’activité pour m’occuper de Grace. J’ai une associée maintenant au cabinet donc ça ne posera pas de problèmes. » Après tout, Peyton est là pour ça. Je me rends tout d’un coup compte de ce que je viens de dire. J’ai honte. Je ne suis pas la maman de Grace, je n’ai pas à proposer ce genre de choses. Je l’ai souvent dépanné pour qu’il puisse bosser sur ses articles mais de là à moins travailler pour m’occuper d’elle, c’est peut-être un peu gros… Je n’ose pas croiser le regard de Nathaniel et je décide de ne pas revenir là-dessus. Je prends la tasse du jeune homme et la lui donne comme pour l’obliger à boire la boisson encore bouillante. « Quand veux-tu que je vienne définitivement ici ? J’ai un mois pour remettre mon appartement mais je ne veux pas te brusquer non plus. » J’ai ce don pour esquiver les conversations difficiles.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 16 Sep - 11:45



We have to talk...


Je me sens réellement rassuré de voir que Lily a vu ma petite fille. Elle va bien. Je me sens un peu moins tendu d’un seul coup. Je ne vais pas me mettre à sauter au plafond, j’ai trop peur qu’une joie un peu trop précipiter ne gâche tout. Tant que Grace ne sera pas à la maison, je ne veux absolument rien précipiter. Mais au moins, je sais qu’elle va bien. Elle n’est pas avec moi, mais elle va bien et je sais tout cela grâce à Lily. Je la prends dans mes bras et la remercie. Je ne pourrais jamais lui dire à quel point je suis reconnaissant, mais j’ai comme l’impression qu’elle le comprend dans le fond.

Elle m’entraîne dans la cuisine et comme toujours lorsque quelque chose ne va pas, elle commence à préparer du thé. C’est un peu son arme secrète et je dois avouer que je commence à m’y faire. C’est quelque chose que j’apprécie désormais. Je la laisse préparer tout cela et finis par la rejoindre lorsqu’elle pose les deux tasses brûlantes sur le comptoir du bar. Elle s’installe sur le tabouret et je viens me glisser entre ses jambes. Je vois qu’elle flippe. Elle a peur d’un seul coup de venir emménager ici. Elle va voir son quotidien modifier et je sais à quel point cela peut être perturbant pour elle. Lily aime les habitudes, j’ai pu remarquer cela le temps qu’elle a vécue ici. Le matin elle a toujours le même petit rituel et c’est la même chose le soir. Elle aime savoir où son ses affaires et elle aime quand c’est ranger. Je commence à la connaître peu à peu, mais j’ai envie d’en savoir plus désormais. Je voudrais pouvoir préparer quelque chose qui lui fasse plaisir, anticiper ses besoins et le reste. Je pense que c’est vraiment le bon moment pour qu’elle emménage. Je lui explique à quel point elle nous a manqué ici, mais également à quel point je veux la voir s’adapter. S’il faut que je change certaines de mes habitudes, je le ferais. Enfin pas tout, mais je sais que parfois j’ai tendance à réagir de manière assez égoïste. C’est ça d’avoir vécu seul trop longtemps. Les paroles de Lily me laissent sans voix. Je ne m’attendais vraiment pas à cela. Je cherche son regard, mais elle évite déjà le mien. « Je te demande pas cela Lily. Enfin… Je ne veux pas te forcer. » J’aime voir la jeune femme en compagnie de ma fille. J’aime les voir toutes les deux, elles sont ce que j’ai de plus cher dans ce monde. « Mais si tu veux le faire parce que ça te fait envie, je pourrais pas dire non. J’ai confiance en toi et ma fille a besoin qu’une femme s’occupe un peu d’elle. Mais tu sais… Je pensais l’inscrire à la crèche ou quelque chose comme ça. Qu’elle voit des enfants de son âge parce que pour le moment elle a passé toute sa vie avec moi et je ne sais pas. Enfin ça lui ferait peut être du bien, non ? » Elle est pédiatre, je sais qu’elle en sait bien plus que moi sur les bébés. Après tout, c’est elle qui m’a dit que je devais commencer à donner de la purée à Grace. C’est elle qui m’as conseillé sur beaucoup de chose en fait. Finalement, la jeune femme me demande quand je veux la voir emménager. C’est une bonne question. « Quand tu veux. » Je la regarde un instant et boit une gorgée de mon thé puisqu’elle vient de me coller la tasse dans les mains. « Avant que Grace ne revienne ? Enfin, je n’en sais rien… Ca paraît peut être horrible de prévoir ça alors que ma fille m’attends quelque part, mais j’ai besoin de m’occuper. Faire des cartons, discuter sur ce que tu veux emmener et où on va le mettre. »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Lun 16 Sep - 14:07



We have to talk...


Effectivement… Grace va avoir une année dans quelques mois et je ne l’ai jamais vue avec d’autres enfants de son âge. Nathaniel n’a personne dans sa famille qui aurait également des jeunes enfants, du coup même quand on va en balade les trois, Grace reste dans sa poussette. J’ai toujours pensé que Nathaniel la couvait, qu’il ne voulait pas qu’elle voit d’autres enfants parce qu’il a peur pour elle, mais je sais également que c’est parce qu’il l’aime bien trop pour la partager. Je me rappelle, la première fois qu’il est venu au cabinet avec Grace, elle n’avait que quelques semaines et la pauvre petite ne dormait pas à cause de ses coliques. J’ai tout de suite vu que c’était la première fois qu’il laissait une étrangère prendre son bébé parce que dès le moment où je l’ai soulevée pour la prendre dans mes bras, Nate a eu le réflexe de tendre les bras, comme si j’allais la lâcher. Sur le moment, ça m’a fait sourire parce que c’est la réaction de beaucoup de patients. Et maintenant… Je donne le bain à la petite et il m’avoue avoir une entière confiance en moi. Ce qui me touche énormément. Je n’ai pas d’enfants moi même mais avec tous ceux que je vois défiler au cabinet, je m’en occupe comme si j’étais maman depuis plusieurs années. « Elle pourrait très bien aller deux jours à la crèche, deux jours avec toi et deux jours avec moi. Comme ça on peut tout les deux bosser et Grace se sociabiliserait quand même. » Je lui souris, complètement à l’aise à présent. On a l’air de deux parents qui parlent du futur de leur fille et de leur famille et dans le fond, c’est touchant… J’ai toujours voulu vivre ce genre de relation. C’est quand Peter a été enfermé que j’ai décidé de poursuivre mes études de médecine dans la pédiatrie. Ca a raccourcit mes années d’université et ça m’a permis de combler ce manque d’affection laissé par mon ex par les enfants dont je m’occupais au cabinet. Mais là, je divague.

On change finalement de sujet pour parler de mon emménagement. Je me tends presque immédiatement mais il va bien falloir que je m’y fasse. M’imaginer en train de faire mes cartons me tord le cœur dans tous les sens mais j’ai pris la bonne décision. Venir habiter ici, surtout en ce moment, est la bonne chose à faire. Nous avons tous besoin de stabilité et voir une jeune femme passer et ressortir par la porte chaque jour ce n’est vraiment pas la signification de la stabilité. Au moins, je serais toujours aussi, j’aurai mes affaires avec moi et je pourrais garder un œil sur Nathaniel en attendant que la justice se prononce. Je comprends rapidement que Nate a besoin de s’occuper les mains, de s’occuper l’esprit. C’est un peu précipité mais je préfère qu’on aille chez moi pour préparer des cartons et éventuellement déjà déplacer certaines choses, plutôt qu’il se défoule d’une manière moins intelligente. Je hoche donc la tête pour lui montrer que je suis d’accord avec lui. Je lui souris ensuite et couvre ses lèvres avec les miennes avant de m’écarter de lui. Je bois mon thé et descend du tabouret pour ouvrir le frigo. Frigo évidemment bien vide. Nate s’est vraiment renfermé sur lui et il s’est cloitré dans sa maison… Je referme la porte du frigo et hausse les épaules. « J’ai de quoi manger chez moi. » Je me dirige vers mon sac en frottant le bras de Nate en passant à côté de lui et trouve un de ses pulls sur le dossier du fauteuil. Je l’enfile, m’enivrant de son odeur avant de prendre mon sac. « C’est moi qui conduit ! » dis-je en sortant les clés de ma voiture. Je sais très bien que je ne suis pas la meilleure conductrice de Grande-Bretagne mais j’y tiens. J’attends patiemment que mon amant ait terminé sa tasse de thé pour qu’il me rejoigne à la porte.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 17 Sep - 9:45



We have to talk...


C’est bien la première fois que je discute de l’avenir de ma petite fille avec quelqu’un. Enfin. J’en ai déjà parlé avec ma mère, c’est certains, mais elle n’a jamais eu le dernier mot sur la conversation. Elle me donnait des conseils, mais tenait toujours à ce que ce soit moi qui prenne la décision final. Ma maman as toujours tout fait pour que je sois très autonome avec ma fille. Elle sait qu’au début, j’avais du mal à être un père célibataire, mais c’est aussi grâce à elle que j’en suis là aujourd’hui. Que je sais absolument ce qu’il faut à ma fille et ce qui ne lui faut pas. Et pour le moment la question est : faut-il la mettre à la crèche ou pas ? Je trouve que cela est une bonne idée. Elle pourra rencontrer des enfants de son âge et tout cela. Ca ne pourra pas lui faire de mal et a moi non plus de toute manière. Lily trouve rapidement une solution pour commencer à introduire la crèche en douceur dans la vie de ma petite princesse. Un sourire se dessine sur mes lèvres et je hoche de la tête pour lui faire comprendre que je suis d’accord. « J’aime te voir impliquer comme cela. Ca me touche, vraiment. » Je vois qu’aux yeux de Lily, Grace n’est pas seulement le bébé que j’ai eu avec une autre. Elle l’apprécie et elle ne veut que son bien et dans le fond c’est le plus important pour moi. Je sais que Lily ne me fera jamais une crise parce qu’un soir j’ai passé plus de temps avec mon bébé qu’avec elle.

On change rapidement de sujet pour en venir à l’emménagement de Lily dans la maison. Apparemment elle à un mois pour vider son ancien appartement, ce qui nous laisse un sacré marge, mais je lui fais rapidement savoir que commencer à emballer des trucs pourrait me changer les idées. Déjà cela me ferait sortir de la maison. Ensuite, je pourrais au moins voir quelque chose de positif arriver dans ma vie. Quelque chose de concrètement positif. Je vois que la jeune femme semble un peu stresser et pourtant elle semble vouloir y aller tout de suite. Ou alors c’est la vue de mon frigo désespérément vide qui lui ordonne de partir. En tout cas, elle vide sa tasse de thé et commence à récupérer ses affaires. Je la regarde faire et vide ma tasse à mon tour. Je vérifie trois fois que je n’ai pas oublié mon portable, le doudou de Grace reste gentiment dans la poche arrière de mon jean et je finis par fermer la porte derrière nous. Lily veut conduire et je lui en laisse tout le plaisir. Assez rapidement nous arrivons dans son petit appartement et nous sommes accueillis par son chat. « Je suppose que lui on l’embarque sans ce poser de questions ? » dis-je alors en riant quelque peu. C’est Grace qui va être contente de le retrouver. Elle avait été littéralement passionnée par le petit animal lorsqu’il avait lui aussi un peu vécu à la maison. Je regarde autour de moi et me demande par quoi on va bien pouvoir commencer. Elle a tellement de truc. « Emmène tout ce que tu veux, d’accord ? Te prive pas, on trouvera toujours de la place. »

Lily semble un peu triste d’un seul coup et en quelques enjambées, je me retrouve à ses côtés pour la prendre dans mes bras. « On a le temps, t’inquiète pas. » Je l’embrasse tendrement et mes lèvres viennent doucement se perdre sur la peau de son cou. « Y a un truc qu’on a jamais fait ici. » dis-je alors en relevant la tête vers elle et en souriant comme un idiot. Bah quoi ? On s’occupe bien comme on peut.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 17 Sep - 10:11



We have to talk...


Je ne suis pas pressée loin de là. Si ça ne tenait qu’à moi, ça serait Nathaniel et Grace qui viendraient habiter chez moi mais il est évident qu’on manquerait immédiatement de place. Le jeune papa sait très bien qu’est-ce que je ressens vis à vis de mon appartement et que si j’ai décidé de le quitter c’est parce que je l’aime vraiment lui. Une espèce de preuve d’amour si on veut, même s’il ne devrait jamais douter de mes sentiments. J’ai décidé de rendre mon appartement en rentrant de Paris, après notre petite dispute à propos de mes médicaments et de Peter. Je me suis dis que ça effacerait sûrement tous les doutes qu’il aurait pu avoir vis-à-vis de moi. Mais c’est surtout pour que je puisse être constamment avec lui et Grace. Ils sont devenus extrêmement importants dans ma vie et même si c’était moi qui avais fait le choix de rentrer chez moi, je me suis vite rendu compte que je m’ennuyais chez moi et qu’ils me manquaient énormément.

Lorsque nous arrivons chez moi – non sans avoir grillé un feu rouge par mégarde – je vois tout de suite la tête de mon amant. Il est venu ici que deux fois mais je sais très bien que mon appartement est très… Atypique on va dire. Il est toujours autant en bordel, on a toujours autant les yeux qui brûlent lorsqu’on regarde mes étagères remplies de livres colorés et de mes figurines Star Wars. Je n’ai toujours pas déballée celle que j’ai achetée à Disneyland d’ailleurs. Je n’ai même pas eu le temps de faire ça ! Nous ne sommes partis que quatre jours en France mais lorsque je suis revenu, Peyton avait cent cinquante questions à me poser et elle avait laissé trainer des dossiers que j’ai dû remettre au clair pendant presque six soirs de suite. Springsteen vient immédiatement nous saluer et je lui offre une gratouille entre les oreilles. « C’est même la première chose qui va déménager ! » dis-je en rigolant légèrement. Ca me mets un peu mal à l’aise de débarquer comme ça définitivement avec toutes mes affaires et mon chat noir mais après tout, c’est ce que Nathaniel voulait alors je ne devrais pas m’inquiéter. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de regarder autour de moi, me frottant les bras. « De toute manière, je ne suis pas tellement attachée aux meubles, c’est plutôt le reste qui me tient à cœur. » dis-je de manière mélancolique. Les meubles, je m’en fiche. Ce qui importe ce sont mes livres, mes DVD et mes figurines. Nathaniel a bien assez de place de rangement chez lui pour ne pas avoir besoin de ramasser mes commodes et autres étagères. Mon amant sent ma mélancolie dans ma voix et traverse le hall pour venir près de moi. Il me serre contre lui et j’apprécie ce contact en entourant son buste de mes petits bras. Entendre son cœur battre dans son torse était exactement ce que j’avais besoin. Il me rassure une fois de plus sur ce déménagement. Mais très rapidement, il me fait un sous-entendu qui me fait sourire. Je relève les yeux vers son visage et découvre un sourire malicieux qui étire ses lèvres. Je lâche un petit rire avant de me mettre sur la pointe des pieds pour couvrir ses lèvres des miennes. « Commençons déjà, on verra plus tard pour les câlins. » C’est une sorte de deal. Je l’embrasse une dernière fois avant de me détacher de lui et de prendre mon porte-clé, puis je monte sur une chaise et tire une trappe au plafond. Etant donné que mon appartement est sous le toit, ma cave se trouve en fait dans le grenier. Je déplie l’échelle qui ne tient que par principe et grimpe dessus avant de me retrouver dans le grenier. Je jette des cartons pliés en bas de l’échelle. « ATTENTION EN DESSOUS ! » criais-je en balançant tous les cartons à ma portée. Lorsque j’ai terminé, je redescends en faisant attention à ne pas me casser la figure et me retourne vers Nathaniel qui semble de plus en plus déconcerté par tout ce qu’on trouve dans mon appartement. « Allez, va falloir montrer un peu des muscles si tu veux finir sous la couette ! » Je rigole et me mets à chercher un rouleau de scotch. Sauf que dans le capharnaüm de mon appartement, ça équivaut à chercher une aiguille dans une botte de paille. Je finis quand même par mettre la main dessus et je commence à monter les cartons en scotchant le fond. « Tu commences par l’étagère ? Je vais prendre mes affaires dans la salle de bain ! » Je lui offre un clin d’œil avant d’attraper une caisse en plastique pliée dans un coin pour aller dans la salle de bain et commencer à prendre mes produits de beauté.  

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   Mar 17 Sep - 11:29



We have to talk...


Lily possède un petit appartement en plein centre ville de Painswick. Je suis venu ici uniquement trois ou quatre fois, la plupart du temps seulement pour prendre ses affaires ou juste pour boire un café et repartir chez moi. C’est vraiment petit ici et on a du mal à tenir à trois, surtout avec un bébé de moins d’un an. Alors nous n’avons pas fait grand chose ici. Et a chaque fois, je suis impressionner parce qu’elle a réussi à accumuler ici en quelques années. Il y a un millions de petits figurines, des bouquins en veux-tu en voilà et des photos aussi. Beaucoup de photos. Il va falloir que je regarde tout cela de plus près. Bon. Je ne veux pas me mettre à fouiller dans ses affaires non plus, loin de là cette idée. Tout de suite, la brunette me fait savoir que son chat est la première chose que l’on doit emmener et cela me fait sourire. [color=indianorange]« C’est Grace qui va être contente de le retrouver à la maison. » Je lui souris et fait également un câlin au petit animal qui vient de se faufiler entre mes jambes. Va sérieusement falloir que je m’habitue à l’avoir tous les jours dans les pattes. Cela ne devrait pas être un problème dans le fond. Ensemble nous jetons un coup d’œil à l’ensemble de son intérieur. On a beaucoup de boulot à faire et pourtant je vois que Lily est tout sauf presser de commencer. Elle semble triste et c’est bien pour cela que je la prends dans mes bras. Je l’embrasse et finis même par lui proposer de nous occuper autrement. Je pensais que c’était une bonne idée, mais Lily me remballe presque aussi vite que l’idée m’est venu. Génial. « Mais… » Pas le temps de protester qu’elle est déjà en train de faire autre chose. Elle monte sur une chaise et ouvre une trappe qui visiblement donne accès à son grenier et sans que je n’ai le temps de comprendre quoique ce soit, je me trouve avec un carton sur la terre. Je m’écarte tandis qu’elle hurle de faire attention. Trop tard. La jeune femme fait une remarque sur mes muscles et je remonte mes manches pour lui montrer justement. « Ils sont très bien mes muscles. » Oui j’ai vraiment envie d’aller sous la couette. Je lui souris et hoche la tête lorsqu’elle m’expose le programme. « D’accord. »

Je me dirige vers la première étagère qui se trouve sous mes yeux et commence à entasser ses petites figurines en les entassant dans du papier journal pour ne pas les abîmés. Elle en a vraiment beaucoup quand même et la plupart centrer sur Star Wars. Je ne sais pas où on va mettre tout cela, mais on va bien réussir à trouver de la place, j’en suis persuader. Au bout de plusieurs minutes, j’arrive à bout de la première étagère et passe la main dessus pour être sûr de n’avoir rien oublié. Une photo tombe et je me retrouve nez à nez avec Lily dans les bras de son ex copain. D’accord… « Bon… Ca on va le brûler hein. » Je pose la photo sur la table basse, je suis persuader que je vais en trouver d’autres, alors autant faire un tas ou quelque chose comme cela. « Y a d’autres trucs dont je dois me débarrasser de suite, sans me poser de question ? » On ne sait jamais. Des trucs que Peter aurait pu lui offrir ou je ne sais quoi. Lily sort la tête de la salle de bain et je lui souris tendrement. « Je pose juste la question, hein. »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: We have to talk... ◊ Lily   

Revenir en haut Aller en bas
 

We have to talk... ◊ Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Lily Black
» Un nouveau matin en douceur. [Lily-Ana Banger]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: la kermesse :: #23 L. Nathaniel Jefferson-