Partagez | .
 

 Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Sapho Caprizione

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 4
- AVATAR : Luana FUCKING SEXY Perez
- CRÉDITS : Blondie
- POINTS : 11
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Sam 22 Aoû - 1:02



AVATAR + Luanna Perez - CRÉDIT + Weheartit pour le gif

   Margot "Sapho" Caprizione
❝ L'herbe est toujours plus verte chez une autre, jusqu'a ce qu'on se rende compte que c'est du gazon artificiel ❞

   
✣ NOM : Caprizione. Tu écoutes ce nom comme une mélodie douce à ton oreille. Il t'évoque les champs d'olivier et les mains rugueuses de ta grand-mère. L'odeur de ton Italie, celle que tu aimais tant. ✣ PRÉNOM : Margot. Tu aimais ce nom autrefois, néanmoins tu ne comprends pas pourquoi on doit t'imposer un prénom. Tu as toujours plus été attirée par ton deuxième prénom, prénom de ta grand tante Sapho. Sapho est une femme rebelle et envoutante, tout comme toi ✣ ÂGE : Tu as 22 ans, tu ne sais même pas comment le temps a pu passer aussi vite alors qu'il te semblait si long sur le moment même ✣ LIEU DE NAISSANCE : Florence. Tu es née dans l'amour et entourée de ta famille qui t'aimait déjà avant même de t'avoir connu. Tu es né dans le plus grand secret, loin de tout les médias ✣ MÉTIER/OCCUPATION : Tu aimes la danse, tu aimes la photo, tu es une artiste. Tu voudrais devenir photographe professionelle et maintenant que tu démarres une nouvelle vie, tu comptes bien y parvenir ✣ SITUATION AMOUREUSE : Tu es seule, tu as été amoureuse, tu as souffert, tu ne veux plus être avec quelqu'un et pourtant tu t'attaches trop vite, trop fort et tu te fais mal, masochisme d'adolescense ✣ ORIENTATION SEXUELLE : Tu aimes les hommes, tu aimes les femmes, tu aimes l'amour tout simplement, tu es ouverte à chaque expérience ✣ CARACTÈRE : Secrète, rancunière, mystérieuse, renfermée, calme, érudite, sans limite, curieuse, aventureuse, généreuse, froide, attentive, à l'écoute, masochiste, tétue, bornée, hipster dans l'âme, audacieuse, consciensieuse, dure, sensible mais essaie de le cacher, artiste, manipulatrice, franche, altruiste ✣ GROUPE : The out of towner ✣ AVATAR : Luanna REDHEAD Perez

who you are
Sapho, elle est sensible. Elle aime la grande musique, elle a l'impression que cette musique lui est communiquée par les anges. Sapho, elle mets la musique à fond pour être completement imprégnée. Sapho a des problèmes de surdité mais Sapho, elle s'en fout. Sapho, elle aime et quand elle aime, elle fait des sacrifices.+ Sapho est une oeuvre d'art. Elle considère sa peau comme du papier. Elle est tatouée, elle aime ce coté mauvaise fille rebelle. Elle aime ce regard choqué des personnes agés quand elle passe dans la rue. Sapho, elle est marginale et elle aime ça+ Sapho, elle est polyglote. Cinq langues exactement. Sa mère la obligé à suivre avec sa soeur des cours de langues tout les jours ce qui fait qu'en plus de l'italien et de l'anglais elle a apprit l'allemand, le français et l'espagnol.+ Sapho, elle est surdouée. Une bénédiction pour certains mais un grand malheur pour elle. En plus d'être enfant de star, elle s'est retrouvée deux ans plus jeune que les autres ce qui la fortement handicapé dans sa vie sociale. Elle n'avait pas d'amis, elle n'avait personne sur qui compter sauf sur elle même+ Droguée, Sapho recherche toujours de nouvelles sensations. Elle fume, beaucoup, de trop. Elle doit bien mourir de quelque chose se dit elle. Elle veut juste oublier son passé et la drogue ça l'aide à s'évader dans un monde de couleur et de bonheur. Elle ne le fait pas pour se donner un genre, elle a besoin de sa came et elle ne le cache à personne + Sapho, elle ne conduit pas. Elle n'a jamais appris, elle a toujours eu un chauffeur pour la conduire. Ici, Sapho devra s'habituer à marcher car Sapho n'a jamais été une enfant, elle n'a jamais fait de vélo, ne sait pas en faire, préférant ne pas avouer ça aux autres, elle dit seulement qu'elle préfère garder les pieds sur terre, ça fait plus poétique. + Sapho, elle est amoureuse. Amoureuse du mal. Amoureuse du diable. C'est pour lui qu'elle se drogue, c'est pour lui qu'elle se mutile, c'est pour lui qu'elle a tout changé, c'est pour lui qu'elle est ici à Painswick. Elle serait prête à mourir pour revivre ce qu'elle vivait avec lui mais cette histoire était trop choquante, trop scabreuse. Ils s'aimaient mais leur amour était pas conventionnel, ils n'avaient pas le droit de s'aimer. Les liens du sang sont impénétrables+ Sapho, elle aime le rouge. Elle aime le sentiment que ça lui procure, la passion, la colère. Ses cheveux naturellement roux sont pour elle la seule chose que sa mère lui a transmis de bien

   making history
Un film ... Un davids ... Un an ... Carmen Ferazinni a mis juste un an à se faire connaitre. Elle en avait tant rêver, elle, petite fille d'un milieu modeste. Elle avait été repérée dans un vieux pub ou elle jouait quelques fois de petites scénettes improvisées. Carmen avait toujours eu un don pour la comédie. Elle aimait ça, changer de peau, de vie, de nom. Elle savait au fond d'elle qu'elle était Carmen mais quand elle jouait, elle pouvait être n'importe qui peut importe l'age, peut importe le sexe. Tout s'était enchainé si vite, elle venait d'avoir 21 ans et elle était connue comme l'une des meilleures actrices d'Italie. Tout allait pour le mieux dans sa vie, l'argent et l'amour se complétait comme le lait se mélange si bien avec le café. Elle était amoureuse, elle était jeune, elle tomba enceinte. Il s'appelait Angelo Caprizione c'était un des scénaristes. Il était beau, il était tendre et plus vieux qu'elle. Elle s'imaginait une vie remplie d'amour et de roses et quand elle tomba enceinte de lui, son bonheur se compléta. Margot était à peine née qu'elle était déja partout dans les médias, elle était une star à peine née et elle apprit à vivre avec ça malgré tout..

- Tu es vraiment qu'une sale gamine ! Que le diable t'emporte ! Francesca partit en furie laissant la gamine de trois ans seule dans la chambre. Margot se lécha les doigts avec délectation. Elle n'avait pourtant rien fait de mal ? Elle avait plutôt été gentille en laissant sa gouvernante faire sa petite sieste et en prenant elle même ses cookies préférés dans l'armoire. Elle ne pouvait pas savoir que tout allait tomber avec, elle avait eu mal en tombant mais n'avait pas pleuré, ele avait plutôt rigoler de cette chute vertigineuse. On la qualifiait souvent de petits monstres mais personne ne savait en vouloir à cette petite bouille. Elle entendait souvent Francesca se plaindre chez sa mère, malgré son très jeune age, elle le sentait que la gouvernante ne l'aimait pas mais elle savait aussi que ses tentatives étaient bien vaines et que jamais Carmen ne la punirait. Margot savait très bien que dés que Francesca serait partie, sa mère serait venue la prendre sur ses genoux en lui caressant les cheveux, Margot aurait naturellement mis ses mains sur le ventre arrondi de sa mère et elle aurait fait des bonds avec les yeux ronds en sentant sa petite soeur bouger -Bambina, dans quelques semaines, tu seras grande soeur et tu devras protéger le bébé, j'aurais besoin de toi il mio tesoro. Margot avait peur d'avoir une petite soeur. Elle avait toujours eu l'habitude de tout avoir pour elle et maintenant elle devrait partager ses parents avec une autre. Elle ne savait pas si elle était capable de voir sa mère s'occuper d'un autre bébé après tout, elle aussi était encore un bébé dont on devait s'occuper tout le temps.

- Arrete tu me fais mal ! Maman ! Margot m'a tiré les cheveux ! Juliet regarda sa mère et fit ses grands yeux de chien battu. Margot pouffa de rire. Sa soeur arrivait toujours à avoir tout ce qu'elle voulait grace à ses grands yeux et sa bouille d'ange. - C'est normal que je te tire les cheveux, tu touches à mes affaires et je veux pas que mes peluches aient des maladies après que tu les ai touché. Juliet se précipita dans les bras de sa mère en sanglotant, c'était toujours comme ça entre les deux soeurs, elles se disputaient, se réconciliaient. Margot était la plus agée, elle en abusait sans doute mais au fond, elle le savait, elle ferait n'importe quoi pour sa soeur. Enfin peut être pas. - Margot, per amor di Dio, laisse ta soeur jouer avec tes jouets, ce n'est vraiment pas gentil de ta part, tu es égoiste. Les paroles de sa mère lui glaçait toujours le coeur, elle n'avait plus l'impression d'être autant aimée que Juliet. Elle était jalouse, elle était devenue transparente pour sa mère, elle devait toujours se sacrifier et elle n'avait jamais rien en retour.

- Je pars les enfants pendant un an peut être plus, je dois faire la tournée de mon nouveau film et ensuite aller en France pour en tourner un nouveau. Je ne sais pas vous prendre avec et vu que votre père m'accompagne, vous allez passer un an chez votre oncle Pero, c'est le frère de votre père vous verrez il est très gentil et il a un fils de ton age, Margot, vous allez surement bien vous entendre, tout va bien se passer ne vous inquiétez pas. Je vous appelerais tout les jours pour avoir de vos nouvelles, ti amo la mia principessa. Carmen avait la gorge nouée en disant ça à ses filles, Juliet avait les larmes aux yeux, elle n'avait pas l'habitude de rester loin de sa mère pendant si longtemps. Margot n'arrivait pas à comprendre comment une fille de 13 ans arrivait à toujours être si dépendante de sa mère. Margot était devenue une adolescente rebelle au grand damne de sa mère, la famille ça ne comptait plus pour elle, elle voulait juste vivre sa propre vie. Elles partirent pour Turin dans la famille Caprizione, la famille de son père. Elle avait de très vagues souvenirs de son oncle, Juliet n'en avait aucun mais pour vaincre sa peur, elle essayait de se faire un portrait très gentil de lui. Pero Caprizione était veuf, il n'avait jamais été remarié et il vivait seul avec son fils de dix-sept ans, Alessandro. Elles essaient de faire bonne figure, après tout, c'était juste un an.

Elle se sentait enveloppée dans la peur, elle était souillée, impure, chaque caresse sur sa peau lui faisait comme une décharge électrique dans son cœur, elle était dégoutée, elle était devenue victime. Sa langue essayait vainement de se faire un chemin dans sa bouche, elle ne voulait pas lui laisser entrer mais le serpent, vile, trouve toujours un chemin pour arriver à ses fins. La douleur, des larmes, une présence au creux de ses reins, elle pleurait. Elle avait toujours envisager sa première fois de manière romantique et là, elle ne savait pas comment réagir. Margot était immobile, tétanisée par la peur qui envahissait chaque millimètre de son corps. Pero la regarda, un regard pervers, envoutant et lui caressa la joue - Tu es belle Margot, tu es très douée, on recommencera.

Tout était effacé de sa mémoire, elle ne pensait qu'a sa paume, ses doigts, ses ongles qui se promenait doucement sur son bras la faisant frissonner. Ils n'avaient pas le droit de faire ça, ils le savaient mais elle s'en fichait, il était sa trappe de secours, sa bouée, son oxygène. Elle avait besoin de lui, elle l'aimait plus que tout. Ses lèvres étaient comme du miel, elle ne pouvait rester loin de lui et pourtant elle lui mentait toujours, si il savait ce qui se passait dans sa propre maison, elle avait beau y réfléchir elle ne savait pas quelle réaction il aurait envers son père. Elle était bien, quand elle était avec Alessandro, elle se sentait à sa place. - Je t'aime Margot ... Elle le savait, et elle ne pouvait s’empêcher de l'aimer aussi et pourtant le même sang coulaient dans leurs veines. L'inceste ... Tabou dans toute l'Italie, comment réagirait sa mère en l'apprenant ? -AU SECOURS !!! NON LÂCHE MOI !! Margot se releva en entendant les cris de sa sœur et elle couru,monta les escaliers à toute vitesse. Non ! Pas elle ! Elle préférerait mourir plutôt que ce gros porc la touche elle ! Elle se précipita dans la chambre pour trouver son oncle occuper à la déshabiller. Elle le poussa de toutes ses forces. Il avait bu, elle le voyait, il sentait l'alcool. -Non ! Pas elle ! Viens avec moi ! Juliet se cacha la poitrine de ses mains et regarda sa soeur, désemparée, se sacrifier pour elle. Pero lui prit la main et l'emmena dans sa chambre. -Margot ? La rousse se retourna et les larmes aux yeux regarda Alessandro, il avait enfin compris.

Un an passa, les deux filles attendaient leur mère. Margot essaya d'éviter Alessandro au minimum. De nombreuses fois, elle le voyait avec des bleus sur le visage car il essayait de repousser son père et des les protéger, sa soeur et elle. Carmen vint les chercher, apprit toute la situation, avertit la police et la seule phrase qui sortit de sa bouche sur cette situation fut - Je ne veux pas que les médias soient au courant, ça pourrait ternir ma réputation. Les deux jeunes filles n'accepterent pas, elles avaient trop souffert, trop vécu pour leurs jeunes age et elles décidèrent de partir, elles laissèrent leur mère et elles partirent pour un endroit éloigné de tout ou personne ne les connaitrait. Elles avaient dix-neuf ans et seize ans à ce moment là, elles partirent pour Painswick, elles ne donnèrent pas leurs vrais noms. Depuis deux ans, Margot et Juliet n'existent plus. A Painswick, elles devinrent Sapho et Allison et jamais plus elles ne regardèrent en arrière.



   
informations sur le joueur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Barry Knepper

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 46
- AVATAR : Colton Haynes
- CRÉDITS : Dreamy + tumblr
- ÂGE : 25 ans
- EMPLOI : Pompier
- SECRETS : papa d'une petite fille mais c'est compliqué comme situation
- POINTS : 132
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Sam 22 Aoû - 6:37

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Violett Dashwood
~ ROSES IN THE RAIN
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 665
- AVATAR : Lily Collins
- CRÉDITS : tumblr + schyzophrenic
- ÂGE : 22 ans
- EMPLOI : Danseuse classique du Royal Ballet
- SECRETS : Danseuse classique cocaïnomane dépressive célèbre
- POINTS : 900
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Sam 22 Aoû - 13:30

Déjà mdr mdr

Re-bienvenue :) Tu connais la maison !

_ _ _ _ _ _ _ _ _
-IT MEANS I STILL LOVE YOU -
if this was us meeting for the first time, i'd do it all again. everything. the fucks, the fuck ups, everything.
Revenir en haut Aller en bas
M. Sapho Caprizione

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 4
- AVATAR : Luana FUCKING SEXY Perez
- CRÉDITS : Blondie
- POINTS : 11
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Dim 23 Aoû - 4:25

J'ai pas pu m'en empecher woo

Merciii jotem
Revenir en haut Aller en bas
Tommy Vinushka

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 40
- AVATAR : Joe Cole
- CRÉDITS : ClashMagazine
- ÂGE : 21
- EMPLOI : Artiste
- SECRETS : Un accident, des choses qu'on préfère oublier, un habitant de cervelle, des fuites de cerveaux, un coeur lourd comme deux grilles du pont des arts.
- POINTS : 81
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Dim 23 Aoû - 14:31

Bienvenue à toi, et bon courage pour ta fiche! c:

_ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
M. Sapho Caprizione

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 4
- AVATAR : Luana FUCKING SEXY Perez
- CRÉDITS : Blondie
- POINTS : 11
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Lun 24 Aoû - 10:36

Merciiiii bril
Revenir en haut Aller en bas
Violett Dashwood
~ ROSES IN THE RAIN
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 665
- AVATAR : Lily Collins
- CRÉDITS : tumblr + schyzophrenic
- ÂGE : 22 ans
- EMPLOI : Danseuse classique du Royal Ballet
- SECRETS : Danseuse classique cocaïnomane dépressive célèbre
- POINTS : 900
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   Lun 24 Aoû - 20:54

HAN MAIS C'EST TROP HORRIBLE dead

Je te valides mdr Blablabla tu connais la maison honey hug

_ _ _ _ _ _ _ _ _
-IT MEANS I STILL LOVE YOU -
if this was us meeting for the first time, i'd do it all again. everything. the fucks, the fuck ups, everything.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque l'on meurt, on voit le film de sa vie. Si on a vécu en bon chrétien, on verra ce film en couleur - SAPHO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» LES CHRONIQUES DE NARNIA
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Un film documentaire sur la communauté haitienne ...
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: le voisinage :: les habitants :: bienvenue chez vous-