Partagez | .
 

 Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Hannigan

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 59
- AVATAR : Willa Holland
- CRÉDITS : fausse-affection (gifs) + WILDWORLD(ava) + ms (code signature)
- ÂGE : 17 ans
- EMPLOI : Lycéenne
- SECRETS : Souffre beaucoup plus qu'elle ne le laisse penser + obligé de marcher avec des béquilles + à part sa famille, personnes n'est au courant de son histoire à Painswick
- POINTS : 106
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   Lun 10 Aoû - 14:08


Une visite improbable
Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan

Aujourd'hui j'avais la maison pour moi toute seule, Anton était partie avec des potes pour la journée, mon oncle et sa femme étaient tous deux au travail. J'aurais bien évidemment pu sortir mais aujourd'hui je préférais rester tranquille. Je m'étais installée sur la terrasse après avoir fermer la porte d'entée à clés. J'étais assise sur l'un des deux transat, vu que je restais à la maison, mes béquilles étaient rangées dans la chambre. Tant que je pouvais éviter de marcher ici sans m'en aider, j'essayais. Mais c'était la première fois que j'étais seule. Je lisais tranquillement mon bouquin, quand par instinct je releva la tête et sursauta en voyant Eamon, c'était non seulement le fils des voisins mais aussi un bon ami à mon cousin. Je l'avais déjà aperçue quelques fois depuis mon arrivée, mais n'avais jamais vraiment eu l'occasion de parler avec.

• TU M'A FOUTUE UNE DE SES TROUILLES! ON T'A JAMAIS APPRIS A PREVENIR AVANT DE RENTRER CHEZ LES GENS!

C'était la première fois qu'on se voyait sans qu'il n'y est du monde autour de nous. L'accident m'avait rendu bien plus méfiante et vu que j'avais prévue de passé la journée seule, je m'étais mise en débardeur et mini short ce qui laissais apparaître mes quelques cicatrices encore fraîches et quelques pansements qu'en temps normal je cachais. J'étais assez gênée mais me calmais.

• Désolée, Anton n'est pas là.

Je me relevais doucement et marchais tout aussi lentement vers lui avec un petit sourire. Je m'étais excusée de l'avoir légèrement engueulée, mais sous l'effet de surprise c'était la seule chose qui était sortie de ma bouche.

_ _ _ _ _ _ _ _ _

ღ Le plus dur n'est pas vraiment derrière moi ღ
Chaque jours est à présent un combat, un combat pour que ma santé ne me détruise pas davantage tout comme cet accident. Je dois garder espoir pour mon frère et mes parents.

ms (c)

Revenir en haut Aller en bas
Eamon Monaghan

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 63
- AVATAR : Jack O'Connell
- CRÉDITS : ©madshout
- ÂGE : 23 ans
- EMPLOI : Electromécanicien de l'armée britannique
- SECRETS : c'est pas un vrai connard.. quoique..
- POINTS : 84
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   Lun 10 Aoû - 14:36




Depuis qu’il avait pris l’appartement avec Rhett, c’était la première fois qu’Eamon revenait chez ses parents, sourire aux lèvres et un sac de linges sales à la main, parce que son colocataire avait réussi l’exploit de faire péter la machine à laver.. Achetée seulement trois jours plus tôt. Ça le dérangeait pas plus que ça, parce que ça lui donnait l’excuse nécessaire pour venir saluer ses parents, sa mère pleurant au téléphone que depuis son retour c’était comme si elle le voyait encore moins, mais aussi parce que ça lui offrait une réelle sensation de prendre sa vie en main. Même si tout ce qu’il avait entre ses dix doigts c’était des slips sales et des chemises couvertes de ketchup. Il avait beau avoir presque vingt-quatre ans, Eamon continuait à manger aussi proprement qu’un enfant de trois ans tenant une glace au chocolat; autrement dit, c’était une bombe à retardements. « Tu voudrais pas aller voir si ça va chez les voisins ? Je crois qu’ils ont laissé la petite toute seule.. » Un regard sur son père, avec ce fameux regard qui en disait long; qu’il était pas là pour jouer les gardes-chiourmes, mais bien pour abuser de la gentillesse de sa mère et de la machine à laver. Néanmoins, il consentit à obéir, parce que la « petite » en question n’était pas bien méchante et qu’en plus c’était la cousine d’Anton, ce gamin qu’il avait vu grandir à deux maisons de la sienne et qu’il avait décidé de prendre sous sa protection pendant les années d’écoles qu’ils avaient pu avoir dans le même établissement, même si Eamon était plus âgé. Il avait pas de petit frère, alors c’était tout comme. L’arrivée d’Ashley dans le quartier, qui avait allumé le feu des ragots et des rumeurs entre vieux curieux du coin, c’était peut être ce dont il avait besoin, pour se racheter une conduite, prouver qu’il était plus le petit con qui se mettait à dos tout le monde pour un pet de travers.

Volant deux cookies, qui sortaient du four, Eamon claqua la porte derrière lui et traversa la rue pour se rendre chez les Hans. Cette baraque l’avait toujours fait rêver, sans trop savoir pourquoi, mais il avait tellement pris l’habitude de s’y rendre pour le petit, qu’il en connaissait quasiment tous les recoins.. Enfin sauf si depuis quatre ans on avait fini par y faire des travaux. Un des cookies dans la bouche, l’autre dans sa main gauche, il frappa du poing contre la porte, sans réellement attendre de réponse; impatient, il considérait que s’il avait le temps de compter jusqu’à six avant qu’on vienne lui ouvrir, c’était soit qu’on était occupé, soit qu’on avait pas envie d’ouvrir. Eamon prit alors la décision d’escalader le muret pour pénétrer sur le terrain, contourner la baraque et rejoindre la terrasse, où il ne s’attendait surement pas à trouver la jeune fille, ni se faire agresser de la sorte.. Quoiqu’après tout, c’était lui qui arrivait par surprise. Il manqua de lâcher son cookie, le retenant de justesse. « God.. C’toi qui m’a fait peur! Gueules pas comme ça, on va croire qu’y a un voleur.. » Il tourna la tête pour vérifier qu’y avait que lui qui avait eu l’idée de rentrer ici sans se faire inviter et soupira. « J’ai frappé.. trois fois.. J’ai cru que t’étais en train de te dessécher quelque part dans le jardin ou qu’un oppossum t’avais dévoré. Tiens. Cadeau de paix. » Il lui tendit le cookie qu’il gardait en réserve pour elle, finissant le sien et frotta ses mains dans le vide en souriant. « Je sais qu’il est pas là. Je venais voir si t’avais besoin de rien. » Il laissa son regard passer sur les jambes d’Ashley, sans rien laisser témoigner de ce que ça pouvait lui faire, un simple sourire amusé sur les lèvres. « T’es pas supposée avoir une canne, ou un déambulateur pour t’déplacer, quelque chose du genre ? » Il fronça un sourcil avant de lui tendre la main pour qu’elle s’appuie. Eamon et sa délicatesse...


_ _ _ _ _ _ _ _ _
I'm right here I'm your star crossed lover
I lie here like a starless lover
I'll die here as your phantom lover
I never learn
© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Hannigan

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 59
- AVATAR : Willa Holland
- CRÉDITS : fausse-affection (gifs) + WILDWORLD(ava) + ms (code signature)
- ÂGE : 17 ans
- EMPLOI : Lycéenne
- SECRETS : Souffre beaucoup plus qu'elle ne le laisse penser + obligé de marcher avec des béquilles + à part sa famille, personnes n'est au courant de son histoire à Painswick
- POINTS : 106
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   Lun 10 Aoû - 14:52


Une visite improbable
Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan

J'avais le coeur qui faisais du cent à l'heure d'avoir été prise par surprise comme ça. Ceci dit j'écoutais ce qu'il avait à dire. Je savais par Anton qu'il était militaire et je crois qu'au fond j'espérais qu'avec son métier il n'avait rien d'un psychopathe dangereux. Même si je n'avais entendu que du bien de la bouche de mon cousin. Il m'expliquait avoir frappé trois fois mais je ne l'avais pas entendu, j'avais du être trop absorbé par ma lecture. En tout cas je laissais échappé un petit rire à sa réplique que je me dessèche dans un coin du jardin ou que je me sois fais dévorée par un opossum. Il me tendit un cookie encore tiède, j'aimais bien ses petits gâteaux quand ils n'étaient pas encore totalement refroidis.

• Encore désolée, mais en t'invitant comme ça chez quelqu'un tu devrais t'attendre à cette réaction. Tu ne crois pas? Comme tu le vois je suis là et tout va bien. Merci pour le cookie.

Ma tante qui avait l'habitude d'aller vers tout le monde en permanence m'avais raconté qu'ils étaient amis aussi avec ses parents, car les garçons étaient des amis d'enfance. Eamon était déjà au courant qu'Anton était absent et sa visite m'étais destinée, il était passé pour voir si tout allait bien et si je n'avais besoin de rien, c'était gentil de sa part surtout qu'on ne se connaissait à peine. Je pense que c'était mon cousin qui avait du lui demander de passer dans la journée, je savais qu'il n'était pas vraiment rassuré de me savoir seule. Je posa ma main dans la sienne pour m'appuyer en entendant sa question j'eue l'impression d'entendre mon oncle quand il me voyait toujours à la maison sans l'aide de mes béquilles.

• C'est gentil Eamon, je te remercie mais je me débrouille bien. J'ai des béquilles, mais quand je suis ici j'évite de les prendre. Je préfère marcher tant que je peux encore et au pire je m'appuis avec les meubles et les murs. Ou avec les mains quand je ne suis pas seule.

Je croquais dans le cookie, il était délicieux. Le fait qu'il ne fasse pas la moindre réflexion sur mes jambes me touchais, je m'étais attendue à des questions ou des paroles mais non. Il était vraiment cool de ne pas m'en parler. J'arrivais à me sentir un peu plus "normale" ce qui n'étais pas pour me déplaire.

_ _ _ _ _ _ _ _ _

ღ Le plus dur n'est pas vraiment derrière moi ღ
Chaque jours est à présent un combat, un combat pour que ma santé ne me détruise pas davantage tout comme cet accident. Je dois garder espoir pour mon frère et mes parents.

ms (c)

Revenir en haut Aller en bas
Eamon Monaghan

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 63
- AVATAR : Jack O'Connell
- CRÉDITS : ©madshout
- ÂGE : 23 ans
- EMPLOI : Electromécanicien de l'armée britannique
- SECRETS : c'est pas un vrai connard.. quoique..
- POINTS : 84
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   Mer 12 Aoû - 8:53




On avait franchement vu mieux comme preux chevalier, surtout parce que depuis toujours Eamon voulait bien hurler à qui voulait l’entendre qu’il était l’archétype même du superhéros, que voler au secours des autres ne l’intéressait pas et qu’il avait « mieux à foutre ». Pourtant il était là, aujourd’hui, dans la maison des voisins de son enfance, qui n’avait pas forcément changé depuis des années, un peu comme sa chambre d’adolescent chez sa mère et, quelque part, il ne se sentit pas le plus à l’aise du monde. Pas que la présence d’Ashley, avec ses problèmes et son histoire personnelle des plus terribles, lui mettait la pression ou le dérangeait, mais c’était l’endroit en lui-même qui le mettait dans un état un peu brouillon. Ça lui rappelait ses frasques, ces nuits un peu éméché où il avait trouvé refuge dans la chambre du gamin des voisins, qui voulait bien l’y accueillir, pour éviter que les parents d’Eamon ne lui décalque la tête parce qu’il était rentré rond comme une queue de pelle et qu’il en était à ce stade terrible où il lui était impossible d’articuler son prénom. Les photos étaient toujours aux mêmes emplacements, le bar décoré de la même manière, les fauteuils possédaient le même cuir et la terrasse.. Disons que depuis qu’il n’était plus venu donner un coup de main pour tondre le jardin, y avait du boulot. Et au milieu de ça, cette gamine un peu paumée qu’on lui demandait de surveiller, parce qu’Eamon avait changé, assurément, qu’il était mature et responsable. Est-ce que c’était vrai ? Il voulait bien le croire. Surtout parce qu’il avait pas fait tous ces efforts, ni ces sacrifices, pour en revenir exactement au même point. Terminant son cookie, la regardant manger le sien, il laissa échapper un léger sourire, haussant les épaules comme il avait l’habitude de le faire quand on lui faisait une remarque un air de petit con, possédant toutes les réponses à toutes les questions, coincé aux bords des lèvres couvertes de miettes de biscuit. « Encore heureux que tu m’aies pas jeté une chaise, ou attendu avec une batte. On aurait eu l’air franchement malin devant les secours. Il agita un peu les mains avant de lui envoyer un clin d’oeil. Prends donc ce cookie comme un gage de paix. Et je vois que t’as l’air bien, mais bon.. Maintenant que je suis là.. Puis si je rentre maintenant, je sens bien que je vais me faire jeter, parce que j’aurais pu rester un peu.. Tu vois le topo. » Et ses doigts sentirent la pression de ceux d’Ashley.

Si Eamon ne l’interpellait pas sur ses jambes, c’était parce qu’il avait pris l’habitude de ne plus poser les questions gênantes, celles qui appelaient forcément une réponse gênante et finissaient par causer un silence terrible qu’il lui aurait fallu combler de réflexions stupides, dans l’unique but de dérider la situation. De toute manière, il avait entendu les grandes lignes et en l’observant, il comprenait parfaitement qu’elle avait pas forcément envie de constamment répéter les choses, de revenir sur ce qui n’était pas encore un souvenir douloureux, mais un événement terrible. Et puis, il aurait pas su quoi lui dire, si elle lui avait raconté. Il n’aurait pas eu le culot de lui renvoyer une de ces phrases cons à la « si j’étais à ta place, ça me tuerait », parce qu’il pouvait pas être à sa place.. Et qu’il le voulait pas, pour être honnête. « Pas d’lézard, je demandais juste.. Tu t’débrouilles bien, l’air de rien. Chapeau. » Il souffla, d’admiration sans doute, avec l’espoir qu’elle ne le prenne pas mal. Le truc c’est que la fois où il s’était cassé la jambe, même si ce n’était clairement pas la même chose, il lui avait fallu des mois pour oser se balader sans ses béquilles, alors que la fracture s’était ressoudée depuis un sacré moment. Mais il était jeune, un peu con.. Quoiqu’aujourd’hui, ça ne devait pas avoir trop changé non plus. « Il a des jeux vidéos sympas ton cousin ? Non parce que, quitte à rester là, tu vois.. Autant que je m’occupe de te massacrer sur un écran télé. » Sourire aux lèvres, il lui passa devant pour rejoindre le salon, clairement à son aise. C’était Eamon, toujours l’esprit tranquille. Ou presque.


_ _ _ _ _ _ _ _ _
I'm right here I'm your star crossed lover
I lie here like a starless lover
I'll die here as your phantom lover
I never learn
© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Hannigan

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
- MESSAGES : 59
- AVATAR : Willa Holland
- CRÉDITS : fausse-affection (gifs) + WILDWORLD(ava) + ms (code signature)
- ÂGE : 17 ans
- EMPLOI : Lycéenne
- SECRETS : Souffre beaucoup plus qu'elle ne le laisse penser + obligé de marcher avec des béquilles + à part sa famille, personnes n'est au courant de son histoire à Painswick
- POINTS : 106
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   Mer 12 Aoû - 12:22


Une visite improbable
Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan

Finalement il n'avait pas l'air d'être aussi froid et distant comme je le pensais, c'était même le contraire. Je hochais la tête avec un large sourire, c'est clair qu'on aurait eu l'air fin devant les secours à expliquer le ridicule de la situation. Eamon proposait que je prenne le coockie comme signe de paix, ça m'allais totalement après tout. Voyant que tout allait pour le mieux il reprit en m'expliquant qu'ils risquaient d'avoir ses parents sur le dos s'il faisait demi-tour maintenant. Ce n'était donc pas Anton qui lui avait demander de passer.

• Tout ce que tu aurais pu risquer c'était de recevoir un coup de béquilles si je les avais eue. Et de toutes façon je ne pense pas que j'aurais pu te faire bien mal. Je vois oui, y a pas de soucis. Laisse-moi juste quelques minutes.

Le fait qu'il reste me tenir compagnie ne me dérangeais plus tant que ça après tout. Mais il fallait vraiment que je cache mes jambes, je n'étais vraiment pas à l'aise. Il me répondait que je me débrouillais pas si mal sans mes béquilles, c'était gentil de sa part, il était l'un des rares à ne pas me faire de leçon de moral. On était à l'intérieur quand Eamon me demandait si mon cousin avait des jeux vidéos sympa, il semblait bien motivé à me rétamer aux jeux vidéos. Ce qui n'était pas gagné pour autant, j'y jouais beaucoup avec mon petit frère et certain de mes amis, sans compter mon petit ami à Newark, c'était même lui qui m'avais initié aux jeux de zombies. Eamon lâcha ma main et s'installait dans le salon.

• Merci ... Franchement je ne sais pas ce qu'il a. Vu que tu semble bien connaître la maison, tu devrais peut être aller voir dans sa chambre. Et n'en soit pas aussi certain Eamon. Je reviens tout de suite.

Je souriais avant de me diriger vers ma chambre. J'attrapais un sarouel  noir que j'aimais porter et enfila une tunique qui me permettais de cacher un maximum de mes cicatrices et pansements. J'étais plus à mon aise à présent. Je retournais au salon en marchant lentement, certains de mes pas n'étaient pas vraiment très assuré.

• Alors t'as fais ton choix?

_ _ _ _ _ _ _ _ _

ღ Le plus dur n'est pas vraiment derrière moi ღ
Chaque jours est à présent un combat, un combat pour que ma santé ne me détruise pas davantage tout comme cet accident. Je dois garder espoir pour mon frère et mes parents.

ms (c)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite improbable Feat Eamon Monaghan & Ashley Hannigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Frère ▪▪ John Graham ▪▪ Feat Cameron Monaghan
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: painswick :: la place de l'église :: les habitations-