Partagez | .
 

 experience ( andy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Mac Allister

avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK


- MESSAGES : 15
- AVATAR : Jack Kilmer
- CRÉDITS : tumblr
- ÂGE : 17
- EMPLOI : étudiant
- SECRETS : beaucoup trop
- POINTS : 54
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: experience ( andy )   Ven 19 Juin - 23:48


encore une nuit d'abus. encore une nuit où il va encore faire honte à ses parents. mais ce n'est plus ça qu'il l'arrête. ce n'est plus les brimades de ses parents, ce ne sont plus les coups de son père. non, si il agit comme ça, c'est juste pour montrer à tout le monde que lui aussi il veut exister, que lui aussi il veut  vivre, sentir les sens s'éveiller dans ses entrailles. il veut se battre, il veut crier, pleurer, il veut passer par toutes les émotions, histoire de se prouver qu'il est bien vivant. depuis petit il agit comme ça, depuis qu'il a réalisé que la vie parfois elle était pas si jolie que maman l'avait décrite et qu'elle pouvait être aussi laide que la guerre, la vie. il a compris ça le jour où son père l'a frappé au visage pour la première fois, et depuis ce jour là, il se fait du mal à lui même, comme pour se punir de vivre.

pourtant, ce soir ça aurait du être une soirée tranquille, " sans histoires je te jure " lui avait promis Mathilda. et là il arrive et qui il voit ? les brutes de l'équipe de foot qui lui ont pourris ses années collèges. ils croient quoi eux ? que parce que des adolescentes en manque de reconnaissance leurs tournent autours, ça veut dire qu'ils ont le droit de le faire souffrir, de le rabaisser. bien sûr, Arthur il est pas très courageux, alors ce soir là, quand il passe à côté d'eux dans le salon, il baisse la tête, mais il entend quand même les ricanements sur son passage. il aimerait être comme ces personnages de films qui se retournent et mettent une bonne raclée à tout le monde, mais lui, il n'en a pas le courage.

il se dit qu'une fois qu'ils auront un peu bu, ils le laisseront tranquille, il l'oublieront et ils retourneront à leurs blagues débiles. mais non, ça continue, de plus belles, et mêmes les filles s'y mettent. même Mathilda, sans doute pour s'intégrer. alors il se met à boire, pour ne plus entendre les bruits autours de lui, pour ne plus voir les regards accusateurs qui le transpercent, pour ne plus sentir le malaise dont il est si souvent dépendant. alors il boit, vodka, tequila, tout ce qui lui passe sous la main pourvu que ça lui tienne chaud à la gorge. et là, il se sent différent, comme sur un nuage. il a encore son inconscient, qui lui dit, Arthur, ressaisit toi, t'as l'air ridicule, tout le monde te regarde encore plus maintenant que tu fait n'importe quoi au milieu du salon. mais il ne peut pas s'arrêter et ça le fait pleurer intérieurement, des larmes remplissent son cœur mais il continue de plus belle.

et là, il se prend un coup, venu de nul part, comme une météorite, sans doute un pari stupide, qui l'atteint en plein ventre, qui lui coupe le souffle. ça y est, il s'est senti vivant, il peut repartir. oui parce que c'est ça la raison qui le pousse à se rendre à des soirées. il sait pertinemment qu'il va s'en prendre plein la face, au propre comme au figuré, mais il peut pas s'en empêcher. tout ça pour dire à son père " tu vois papa, j'ai pas peur moi, je peux défier les autres, je peux me prendre des coups. "

il sort dans cette douce nuit d'été. le temps est très lourd, mais pas trop chaud. comme si un couvercle géant recouvrait la ville, retenant prisonnier la brume. il entend au loin la musique, sans doute celle à laquelle il "participait" il y a quelques minutes. dehors, il entend un couple se disputer, un bébé pleurer, bref, la vie qui bat son plein. qu'est ce qu'il fait ? il rentre dans son appartement ? seul comme toujours ? oui mais avant il va faire un tour dans le centre de la ville. et si il allait au parc ? il est agréable le parc du centre ville de Painswick. Avec ses lampadaires rouillés, ses bancs couvert de mousses. il y est encore plus le soir quand les enfants l'ont quitté. il y règne une quiétude presque paradisiaque. Arthur titube dans les rues de Painswick, à cause de l'alcool, on dirait une silhouette tout droit sortie d'une forêt brumeuse.

enfin il a trouvé le parc. il pousse tant bien que mal la grille de fer forgé, et va s'assoir sur un banc. merde, c'est que cette grille a fait un bruit à réveiller les morts. et pis là une silhouette apparaît, comme un ange qu'est venu le chercher pour lui dire, vient, tous tes ennuis sont finis. sauf que c'est pas un ange. il l'a connait bien cette silhouette. c'est celle du flic qui travaille à la criminelle avec ses cheveux mi longs bruns et ses épaules carrées. toutes les filles de la ville le veule dans leurs lits, mais il reste célibataire. il fait partie des figures emblématiques d'ici. Arthur l'a toujours trouvé très mystérieux. . il a du être attiré pendant sa ronde de nuit à cause du bruit de la grille. Comment est ce qu'il vas se sortir de ce pétrin. Il essaie de rassembler des idées, mais tout s'entrechoque dans sa tête. Tout ce qu'il arrive à sortir, c'est :
" Euh, bah je me baladais pis je suis arrivé ici ... "


_ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
 

experience ( andy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Andy Berger
» Smile like you mean it... [Taylor&Andy]
» Carnet d'Andy Wells
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ THE TOWN :: painswick :: la place de l'église :: le parc-